ATP - Monte Carlo
Nadal - Nishikori : quel roi sur le Rocher ?



Pour sa 12e finale en Principauté, Rafael Nadal affronte Kei Nishikori et vise un onzième trophée. Le Japonais, lui, revient dans la lumière après une année 2017 perturbée par les blessures. Présentation.

Nadal écrase déjà la concurrence

À peine de retour à la compétition, Rafael Nadal affole déjà les compteurs sur sa terre battue chérie. Pour rejoindre sa 12e finale sur le Rocher monégasque, l’Espagnol n’a perdu que 16 petits jeux. Il s’est même permis d’écoeurer Dominic Thiem en quarts de finale sur le score de 6-0, 6-2. Grigor Dimitrov a résisté huit jeux dans le premier set avant de craquer. Le numéro 1 mondial (qui doit s’imposer en finale pour conserver son trône) s’est même offert un nouveau record car il reste sur 33 sets remportés consécutivement.

Fidèle à lui-même, Rafa refuse l’étiquette de favori lorsqu’il a été questionné sur le sujet : "Je me moque de savoir si je suis favori ou pas. Je vais sur le court et je donne mon maximum. Je veux gagner. Quand je suis sur un tournoi, je pense uniquement à bien me préparer et essayer de gagner le premier match, puis le deuxième… Chaque jour est une histoire différente. Le favori est la personne qui a le trophée dans ses mains le dimanche." Et le Taureau de Manacor entend bien l’avoir pour la onzième fois à Monte-Carlo.

Nishikori fait son retour

Face à lui, il retrouvera Kei Nishikori. Le Japonais revient sur le devant de la scène après une année 2017 cauchemardesque où il a été contraint de l’arrêter dès le mois d’août en raison d’une blessure au poignet droit. Le Japonais a d’abord souhaité revenir par la case Challenger. Bien lui en a pris car il a remporté Dallas avant d’enchaîner une demi-finale à l’ATP 250 de New-York en février. Et pour sa deuxième participation au Rolex Monte-Carlo Masters, il disputera sa quatrième finale en Masters 1000, la première depuis Toronto en août 2016. Une qualification qui conclut une belle semaine de sa part avec des succès sur Tomas Berdych, Daniil Medvedev, Andreas Seppi, Marin Cilic et Alexander Zverev.

"Je progresse à chaque match. C’est plus facile pour moi de retrouver le rythme sur terre battue. Je me sens plus confiant maintenant" a expliqué l’intéressé. Pour espérer créer l’exploit et rêver d’un premier sacre en Masters 1000, le protégé de Michael Chang et Dante Bottini devra se rappeler au bon souvenir de sa finale à Madrid en 2014. Avant d’abandonner, Nishikori avait bousculé comme rarement le roi de la terre battue : "Le match de Madrid me donne un peu de confiance. Mais ici, c’est une situation différente." Après des mois loin des courts, aura-t-il digéré son parcours et ses trois dernières victoires obtenues en trois manches ? Il le faudra car sinon, Rafa risque bien de lui marcher dessus…

H2H Nadal - Nishikori : 9-2

Les souvenirs de Madrid en 2014…



De votre envoyé spécial à Monte-Carlo

Tous les produits de Rafael Nadal sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.