ATP - Montpellier
Tsonga : "Je manquais de rythme"



Crédit photo : Open Sud de France

Trois sets acharnés avec trois jeux décisifs et aucun break, Jo-Wilfried Tsonga est sorti vainqueur d’un gros bras de fer face à Nicolas Mahut (7-6(3), 6-7(3), 7-6(4)). Après sa qualification pour les quarts de finale de l'Open Sud de France, le Manceau a fait le point sur son état physique, lui qui avait dû renoncer à la Coupe Davis en raison d'un épanchement de synovie.

Jo, attendiez-vous des débuts si difficiles ?
Oui, voire pire ! Je n’avais pas beaucoup de tennis derrière moi car j’avais un souci avec mon genou (épanchement de synovie en Coupe Davis). Ce n’était pas évident en arrivant ici, surtout que ce n’était pas complètement rétabli. Ce matin (lire ce jeudi), je suis allé m’échauffer, ça allait bien, alors j’ai décidé d’y aller car je pouvais défendre mes chances convenablement. Maintenant, je manquais de rythme, car pendant quatre jours à Albertville, je n’ai pas joué. J’ai juste fait du vélo pour rester en forme. Je suis content d’être passé et même si je l’ai encore en tête, je n’ai pas senti de douleur, ce qui est hyper positif pour moi. J’espère me réveiller sans douleur afin de monter en puissance dans le tournoi.

L’épanchement de synovie est totalement guéri ?
Ce n’est pas encore résorbé à 100%, mais ce matin, ça allait vraiment mieux. Dans la poussée, ça me gêne encore. A mon avis, j’ai un ménisque qui grince un petit peu. Mon corps se défend… Je croise les doigts en espérant que ce soit juste un petit épisode. En tout cas, sur les images, il n’y a rien d’alarmant. Ça peut passer aussi vite que c’est venu.

Êtes-vous confiant pour la suite ?
Je vais faire au jour le jour, mais je suis hyper confiant dans mon tennis. Je joue très bien, donc je suis dégoûté d’avoir eu cette douleur. J’étais sur la lancée de l’Australian où je sentais vraiment que ça revenait. Je suis confiant car je joue bien au tennis, alors je m’appuie là-dessus. J’espère monter en puissance physiquement pour développer un jeu encore plus percutant et solide.

Comment voyez-vous ce quart de finale face à Andrey Rublev ?
C’est un joueur qui s’engage énormément, il met beaucoup d’énergie. Il frappe très fort. Je dois l’empêcher de jouer dans sa filière, c’est-à-dire être au-dessus de lui dans la prise d’initiative. Il a un plan, je ne pense pas qu’il en ait douze. A moi de lui en faire sortir. C’est un joueur moins costaud en défense qu’en attaque. Le problème, c’est qu’il attaque tout le temps. Même sur les coups de défense, il attaque (rire). A moi d’être solide pour lui montrer que moi aussi je peux jouer comme ça.

Quel regard portez-vous sur cette jeune génération que l’on voit ici avec Khachanov et Rublev notamment ?
Ils sont encore dans l’insouciance, ils tapent et ils tapent. Ils n’ont pas forcément de plan B. Quand on arrive à les sortir de leurs habitudes, ça devient plus compliqué pour eux. Ils vont progresser et continuer à évoluer comme nous on l’a fait.

De votre envoyé spécial à Montpellier

Tous les produits de Jo-Wilfried Tsonga sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.