ATP - Moselle Open
Humbert : "Il n’y a aucune pression"



Sensation de l'été avec ses trois finales en Challenger et son deuxième tour à l'US Open, Ugo Humbert a été récompensé avec une wild-card pour le tableau final du Moselle Open. Une invitation honorée avec une qualification pour le deuxième tour après sa belle victoire sur Bernard Tomic (6-7(5), 6-3, 6-4). Le Messin d'origine savoure ce moment.

Ugo, il y a beaucoup d’émotion à remporter un premier tour ici…
C’est fabuleux, c’est à la maison. Je viens dans ce tournoi depuis que je suis tout petit, alors jouer ici, c’est magnifique. Et passer le premier tour, c’est encore plus beau (sourire). C’était un gros match des deux côtés, il y a eu une belle bagarre.

C’était important d’aller chercher le public ?
J’avais besoin du public. Je ne l’ai pas fait au premier set puis ensuite j’ai senti que j’en avais besoin. J’avais un peu de mal à retourner, je ressentais le besoin d’un petit coup de boost, d’un supplément d’énergie. Je suis aussi allé les chercher au troisième. L’ambiance était dingue !

La wild-card a-t-elle rajouté un surplus de pression ?
Même si je n’avais pas eu la wild-card, j’aurais été dans les qualifications et c’est juste fabuleux. C’est un rêve de gosse, il n’y a aucune pression.

Le jeu de Tomic est-il éprouvant physiquement ?
Il casse le rythme, il varie énormément et il faut être bas sur ses jambes. Il ne te donne jamais la même balle, alors il faut être très attentif. C’est surtout au niveau de la concentration que ce n’est pas facile. Face à Basilashvili (au deuxième tour), ce sera un profil différent. Il frappe très fort, il possède une grosse frappe. Ça va être un bon match, je vais voir la tactique avec mon coach. Je vais essayer de l’embêter avec mes qualités.

De votre envoyé spécial à Metz