ATP - Pune
Le triomphe de Simon !



Ça fait du bien de revoir Gilles Simon à son meilleur niveau. Arrivé en Inde avec la casquette de 89ème mondial, le français a certainement voulu marquer les esprits afin d'effacer une année 2017 bien difficile. Vainqueur de trois top 20 cette semaine, le Niçois a conclu en beauté en l'emportant, en finale, face au dernier finaliste de l'US Open, le Sud-Africain Kevin Anderson (7-6(4), 6-2 en 1h40). Auteur d'un match solide, il a retrouvé toutes ses qualités de déplacement et de contre et a littéralement dégouté son adversaire du jour. C'est le 13ème titre de sa belle carrière, le premier depuis février 2015.

Gilles Simon ne pouvait certainement pas rêver mieux pour ce début d'année 2018. Redescendu à la 89ème place après une saison 2017 calamiteuse, le Niçois va revenir, grâce à cette victoire, à la 57ème place mondial. Pas suffisant pour être dans les têtes de séries pour l'Open d'Australie mais assez pour lui redonner confiance en ses qualités et son jeu. Car ce n'était pas gagné d'avance, malgré un premier tour relativement facile face à Tennys Sandgren, il a dû s'employer pour éliminer le toujours redoutable Bautista Agut dès le deuxième tour, très à l'aise sur surface rapide. Après avoir sorti Ojeda en quarts, un qualifié espagnol, il a du se mesurer à Marin Cilic, qu'on ne présente plus. Après un premier set où il a frôlé la roue de vélo (6-1), il s'est ensuite dépassé pour dérégler le jeu tout en puissance du Croate. Il arrivait donc en finale ATP, sa première depuis Metz 2015, et elle n'est pas volée.



Des qualités retrouvées

En trois confrontations, le Tricolore n'avait jamais gagné face au Sud-Africain, leur dernier match à Tokyo, en octobre dernier, s'était même soldé par une défaite sèche en deux manches. Mais le Gilles Simon de 2017 où il paraissait souvent en souffrance sur le court n'a pas existé. Bien plus solide au service et énorme en retour, il a fait beaucoup de mal au jeu du 14ème mondial qui a peiné a trouver des solutions face à sa parfaite couverture de terrain. Malgré 4 balles de break concédées dans le quatrième jeu du premier set, le français prend le service du natif de Johannesburg à 3-3 et peut servir pour le match deux jeux plus tard. Sauf que Kevin parvient à debreaker et c'est un tie-break qui va départager les deux hommes. Plus intelligent, plus patient et surtout fin tacticien, Simon fait tourner en bourrique le géant Sud-Africain et remporte ce premier set qui va s'avérer décisif. Jamais son adversaire ne reviendra dans le match et Gilles peut continuer son entreprise d'usure physique et mentale. Après 33 minutes d'une manche parfaitement maitrisée, il peut enfin lever les bras au ciel depuis février 2015, une éternité pour un joueur de son calibre. en battant trois top 20 en six jours, il a déjà fait mieux que l'année passée et aussi bien qu'en 2016. Inscrit à Sydney la semaine prochaine où il jouera Donaldson au premier tour, il sera, pour les têtes de séries, un des joueurs à éviter à l'Open d'Australie qui débutera le 15 janvier.



Tous les produits de Gilles Simon sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.