ATP - Queen's
Cilic triomphe face à Djokovic



Marin Cilic vient de remporter son deuxième titre sur le gazon du Queen's (ATP 500) après 2012 en renversant un très bon Novak Djokovic (5-7, 7-6(4), 6-3 en 3h de jeu). Mené d'un set et 4-1 dans le tie-break de la deuxième manche, le croate a trouvé les ressources mentales pour s'imposer face à celui qu'il n'avait battu qu'une seule fois en 15 confrontations. Pour le serbe, la frustration doit être totale mais les progrès sont bel et bien visibles. Il fera inévitablement partie des favoris au All England Club de Londres tout comme son bourreau du jour.

Pour la 16ème confrontation entre Marin Cilic et Novak Djokovic, on peut dire que le duel a été particulièrement équilibré alors que Nole menait 14 victoires à 1 face à son adversaire du jour avant cette finale du Queen's. Cependant, l'ex numéro 1 mondial n'est plus vraiment le même depuis un an et demi et une blessure au coude. Quart de finaliste à Roland Garros, le Djoker semble pourtant retrouver de plus en plus sa fougue d'antan avec cette première finale depuis son titre à Eastbourne (ATP 250) il y a un an. En face de lui, le finaliste de Wimbledon 2017 et du dernier Open d'Australie ne cesse d'évoquer une place de numéro 1 mondial comme objectif principal. Et les spectateurs anglais ont pu constater sa détermination sans faille.



Cilic, six ans après



Dominé par Cilic (6 balles de break sauvées), Djoko parvient néanmoins à remporter un premier acte qui aurait dû lui échapper. C'est à 6-5 en sa faveur qu'il a décidé de piquer son adversaire avant un jeu décisif indécis. Comme lors de ses meilleures années, Novak a fait mal au bon moment, il a usé Cilic malgré son manque de domination pour gagner le set sur le fil. Lors du deuxième acte, c'est exactement le même scénario qui semble se répéter à 5-4 pour Nole mais cette fois-ci la force mentale du numéro 3 mondial a pris le dessus et force un tie-break. Mené 4-1, il enchaîne 6 points d'affilée avec une précision diabolique et provoque un troisième et dernier acte. Le public est ravi. Fébrile derrière ses secondes balles (1/7 dans le 3ème set), le natif de Belgrade sait peut-être déjà que le vent a tourné et qu'il a laissé passer l'occasion de finir le match au deuxième set. Logiquement breaké à 3-4, Novak Djokovic échoue pour la 31ème fois de sa carrière en finale. Visiblement touché après cette défaite, il devra vite se tourner vers Wimbledon qui arrive à grands pas. Cilic, lui, confirme qu'il est un calvaire à jouer sur gazon et qu'il sera, sans aucun doute, un candidat très sérieux à la victoire finale dans une semaine.