ATP - Rolex Paris Masters
Sock : "Une semaine incroyable"



À 25 ans, Jack Sock a remporté son premier Masters 1000 au Rolex Paris Masters, décrochant au passage le huitième et dernier billet pour le Masters de Londres.

Jack, premier Masters 1000, qualification pour Londres, c'est une très belle semaine...
C’est un bon dimanche, en plus mon équipe favorite de NFL, les Kansas City, a gagné aujourd’hui (lire ce dimanche). C’est une semaine incroyable et c’est difficile à décrire ce qui m’arrive. Je ne suis pas sûr de l’avoir intégré. Si je reviens en arrière avec ce premier match où j’étais mené 5-1 et maintenant je suis ici, avec le trophée, c’est un accomplissement incroyable. Je suis fier de moi de m’être battu et je remercie mon équipe et ma famille pour leur soutien.

Quel a été le match le plus difficile ?
Sans aucun doute le premier. Je n’avais pas des bonnes sensations sur le plan tennistique. Mais d’un autre côté, c’était un des meilleurs matchs car j’ai su rester concentré pour finalement m’imposer.

A quoi pensiez-vous lorsque vous étiez mené 5-1 au troisième set lors de votre premier match ?
Je pensais à mes vacances (rire) ! Kyle (Edmund) jouait un excellent tennis et restait sur un bon résultat à Vienne (demi-finale). C’était un match où j’ai eu des occasions, mais que je n’ai pas su convertir. J’ai essayé d’être plus agressif, de raccourcir les échanges. Quand je suis revenu à 5-5, je me suis dit que c’était le moment de gagner.

Vous êtes le premier joueur américain qualifié pour le Masters depuis Mardy Fish en 2011 et numéro 1 américain. Ressentez-vous une pression supplémentaire ?
Absolument pas ! Je ne pense pas au fait d’être numéro 1 américain. Que je sois numéro 1 ou 2, peu importe, nous sommes des amis. On se motive les uns et les autres afin qu'il y ait de plus en plus de joueurs américains performants. Maintenant, je ne m’attendais pas du tout à être le huitième qualifié pour Londres, alors je ne ressens aucune pression.



De votre envoyé spécial à Bercy

Retrouvez gratuitement et en intégralité le numéro 60, le dernier numéro de notre magazine GrandChelem... Bonne lecture !
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.