ATP - Rome
Nadal - Tsitsipas, acte II


Une semaine après leur joli duel en terre madrilène, Rafael Nadal et Stefanos Tsitsipas se retrouvent au même stade de la compétition à Rome. Après l'exploit réussi par le Grec (6-4, 2-6, 6-3) la semaine dernière, ce match s'annonce plus qu'indécis.


Il fallait bien qu'ils se retrouvent. Une semaine après leur demi-finale à Madrid, les voilà désormais adversaires à Rome. La semaine dernière, le Grec avait surpris son monde en s'imposant en trois manches, alors que Nadal faisait figure de grand favori. Depuis le début du tournoi de Rome, les choses n'ont pas vraiment changé pour les deux hommes. Tsitsipas, dans la lancée de sa finale madrilène, a enchaîné des succès solides face aux locaux Jannik Sinner et surtout Fabio Fognini. Puis il a bénéficié d'un jour de repos grâce au forfait de Roger Federer, blessé. Le 7ème mondial, qui enchaîne son douzième match en trois semaines, pourrait bien accuser le coup contre Rafael Nadal. Mais au vu de sa force mentale et de sa capacité à résister dans les moments clés, on le voit mal lâcher le combat.

Du côté de Nadal, la donne est différente. Le Majorquin reste sur une semaine assez impressionnante, où il n'a concédé que six jeux à ses adversaires. En plus d'infliger une bulle dans chacun de ses matchs. De plus, les conditions de jeu ne sont pas les mêmes qu'à Madrid et le lift de l'Espagnol pourrait faire davantage de dégâts. Tsitsipas avait très bien tenu l'échange la semaine dernière, mais sera-t-il capable de rééditer cette même performance aujourd'hui ? Difficile à dire, mais Nadal doit certainement avoir envie de prendre sa revanche sur le Grec pour rejoindre sa première finale de la saison sur terre battue.

Au niveau des pronostics, on serait tentés de donner un léger avantage à Rafael Nadal. Car malgré sa défaite contre le Grec la semaine dernière, on voit mal l'Espagnol s'enfermer dans la même tactique et réaliser un match similaire. C'est donc du 55/45 en faveur du numéro 2 mondial. Tsitsipas arrivera en confiance sur le court, mais cette fois il ne s'agit plus de réaliser un exploit. Il lui faudra simplement confirmer qu'il est capable de battre le Majorquin deux fois en une semaine sur terre battue.