ATP - Rome
Federer, stop ou encore ?



Éliminé dès son entrée en lice à Madrid, Roger Federer soulève de fortes interrogations à deux semaines de Roland-Garros. Titré à Istanbul mais sorti tôt dans les grands événements sur terre battue cette saison, le Suisse doit-il tenter le diable et s'aligner à Rome la semaine prochaine ? Tentatives de réponse, statistiques à l'appui.

C'est un fait : Roger Federer est dans le flou à moins de trois semaines de Roland-Garros. Accroché hier par Nick Kyrgios au terme d'un match à suspense, le numéro deux mondial ne doit pas vraiment savoir où il en est sur terre battue. En quête de repères, il serait donc tenté d'enchaîner dans les prochains jours avec un autre Masters 1000, celui de Rome. Or, avec un physique moins performant que par le passé, il se trouve face à un dilemme : prendre le risque de se fatiguer mais engranger de la confiance ou en rester là et arriver Porte d'Auteuil frais, mais sans grande certitude. Et, à la lumière de ses dernières saisons, Federer devrait se ménager.

Rome en suspens

Lors de ses cinq dernières saisons sur ocre, Roger Federer a toujours brillé dans -au moins- une grande épreuve pré-Roland Garros. Cependant, depuis 2012, on se rend compte qu'il lève le pied et gère son calendrier, ne participant qu'à deux compétitions (à chaque fois des Masters 1000). Il s'était donc imposé de performer sans filet, s'obligeant à ne pas flancher alors que la marge de manoeuvre n'était pas bien grande. Mais, cette fois, ce n'est pas passé. Bien qu'il ait remporté le titre à Istanbul, il faut souligner que le tournoi n'était qu'un ATP 250, avec un plateau plutôt tranquille pour le Suisse. Les contre-performances de Federer dans les gros rendez-vous, quant à elles, mettent en avant sa forme chancelante sur ocre à quelques semaines du Grand Chelem parisien. En résumé, le numéro deux mondial joue quelque peu sur courant alternatif. Et cette saison, dès que l'opposition monte d'un cran, il se retrouve sans réponse possible.

Les campagnes pré-Roland Garros de Federer depuis 2011
2011: 1/4 (Monte Carlo), 1/2 (Madrid), 1/8 (Rome)
2012: Titre (Madrid), 1/2 (Rome)
2013: 1/8è (Madrid), Finale (Rome)
2014: Finale (Monte Carlo), 2ème Tour (Rome)
2015: 1/8 (Monte Carlo), titre Istanbul, 2ème Tour (Madrid)

Federer dans le flou total

En quête de repères sur terre, Roger Federer doit désormais se poser les bonnes questions et y répondre correctement. Jouer à Rome ne serait-il pas trop demandeur physiquement sachant qu'il a déjà participé à trois tournois depuis le début du mois d'avril ? Le Suisse ne se grillerait t-il pas dans la capitale italienne ? Toutefois, ne serait-ce pas une bonne chose que d'enchaîner les matches et essayer de retrouver de la confiance ? À quelques encablures de Roland Garros, chaque décision aura des conséquences risquant de peser dans le sprint final Porte d'Auteuil. Attention donc à faire les bons choix, Roger.

sondage

Tous les produits de Roger Federer sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.