ATP - Tokyo
Del Potro, une nouvelle ère commence

C'est dans la peau d'un vainqueur de Grand Chelem que Juan Martin Del Potro fait son retour à la compétition cette semaine à l'occasion du tournoi de Tokyo. L'Argentin n'a plus disputé de match officiel depuis son épique et inattendue victoire en finale de l'US Open il y a un peu plus de 15 jours. Désigné tête de série numéro 1, le jeune homme de 20 ans visera probablement le titre au Japon, pour continuer sur la lancée de sa tonitruante victoire new-yorkaise. Retour sur un phénomène argentin discret, qui fait désormais partie de la cour des Grands.

Une saison d'ores et déjà réussie
Juan Martin Del Potro a gagné 49 de ses 60 matches depuis le début de la saison. Il ne s'est incliné qu'à une seule reprise au premier tour. Il a remporté 3 titres cette année, dont un premier en Grand Chelem. Il a battu Nadal, Murray, Roddick et Federer. Bref, Juan Martin Del Potro a pleinement confirmé les attentes placées en lui suite à sa très prometteuse saison 2008. D'ores et déjà qualifié pour le Masters de Londres, l'idole de tout un peuple en Argentine ne compte pas s'arrêter là. « Il y a encore beaucoup de choses que je peux améliorer. Bien sûr, j'aimerais être dans le top 4, top 3, ou à la 1ère place. Si je continue de travailler et que je garde mon cap, peut-être qu'à l'avenir, ça peut le faire ».

La fin 2009, un tremplin pour 2010 ?
Et l'avenir commence dès cette semaine, où l'Argentin est engagé à Tokyo. Ce tournoi de catégorie 500 (la troisième après les grands chelems et les Masters 1000) aurait pu proposer des affiches similaires aux plus grands matches de l'été américain. Mais Roger Federer, fatigué, et Andy Murray, blessé, ont décliné l'invitation. Autant dire qu'en l'absence de ces deux cadors qui le devancent encore au classement, Del Potro se voit revêtir le costume de grand favori du tournoi. Il visera purement et simplement le titre au pays du soleil levant pour bien lancer sa fin de saison. Le lauréat de l'US Open enchaînera ensuite avec les tournois de Shanghai, Vienne, Bâle, Bercy et Londres (Masters Cup).

L'an passé Del Potro avait été éliminé dès la phase de poules au Masters. Quelques semaines plus tard, il se voyait infliger une cruelle fessée des mains de Federer en quarts de finale de l'Open d'Australie (défaite 6/3 6/0 6/0). Trois mois de compétition et d'entraînements plus tard, l'Argentin faisait sérieusement vaciller l'homme au quinze titres du Grand Chelem en demi-finale de Roland Garros. Il y a quelques jours à Flushing Meadows, le phénomène serrait cette fois la main du champion suisse en vainqueur.

Del Potro gagne, perd, apprend, perd encore, gagne à nouveau. Epaulé par Franco Davin, son coach, le jeune homme analyse et tire les enseignements de chaque expérience, bonne ou mauvaise. Dans l'ombre des plus grandes stars de l'ATP il progresse à vitesse exponentielle. Autant dire que le garçon doit avoir de sérieuses ambitions pour cette fin d'année d'abord, mais surtout pour la saison prochaine qui pourrait être, sait-on jamais, l'année Del Potro.