ATP - Washington
Des quarts pleins de promesses




Le programme des quarts de finale dans la Capitale américaine est connu après une nuit à rallonge ou Andy Murray a terminé son match à 3 heures du matin face à Marius Copil. Si le tenant du titre, Alexander Zverev, est bel et bien là, la tête de série numéro 2, John Isner, a été éliminée. David Goffin et Kei Nishikori seront, eux aussi, au rendez-vous. Présentation.

Zverev-Nishikori, une finale avant l'heure ?

C'est sans aucun doute l'affiche de ces quarts de finale à Washington. Tête de série numéro 1 et vainqueur l'année passée, Alexander Zverev a réussi la tâche complexe d'éliminer son frère aîné, Mischa, en huitièmes de finale après un premier match maîtrisé face à Malek Jaziri. Si l'Allemand ne semble pas aussi injouable qu'en 2017, il reste néanmoins le grand favori à sa propre succession même s'il va affronter l'un des joueurs les plus en forme sur ce début de tournée américaine. En effet, la tête de série numéro 7, Kei Nishikori, réalise pour le moment un parcours parfait avec deux victoires en deux manches face au local Donald Young puis contre le talentueux Denis Shapovalov, hier (jeudi), en huitièmes de finale. Plus que les victoires, c'est le niveau de jeu actuel du Japonais qui interpelle. Complètement remis de sa blessure au poignet qu'il traînait comme un boulet, le 20ème mondial est prêt à se venger de l'année dernière où il avait pris une leçon par le numéro 3 mondial en demi-finale (6-3, 6-4 en 1h). Revanche prévue aux alentours de 22h, heure française.

Goffin-Tsitsipas, acte III

David Goffin est de retour ! Après une élimination précoce à Roland Garros et un court passage sur gazon totalement raté, le 11ème mondial est arrivé sur le ciment américain avec d'autres intentions. Pourtant, il a eu très chaud en seizièmes de finale face à son "pote" Pierre-Hugues Herbert. Mené tout le long du troisième set, le Belge a fini par faire craquer P2H dans un tie-break mouvementé. Comme libéré par cette victoire étriquée, David a littéralement fait imploser le local Frances Tiafoe en huitièmes de finale, 6-0, 6-3. Il défiera, en quarts, un tout jeune joueur qui progresse à vue d’œil, le Grecque Stefanos Tsitsipas (19 ans). Impressionnant sur terre battue où il avait atteint la finale de Barcelone en avril, le 32ème mondial semble à l'aise sur toutes les surfaces, en témoigne son huitième de finale sur le gazon de Wimbledon. Accroché par Donaldson lors de son premier match à Washington, Stefanos n'a pas fait de détail face à James Duckworth au tour suivant (6-3, 6-4). Les deux hommes disputeront déjà leur troisième face à face (1-1). Le premier avait eu lieu en terre belge où le plus jeune avait, à la surprise générale, pris le dessus sur le local, à Anvers (indoor), fin 2017. Le deuxième affrontement s'était déroulé il y a quelques semaines sur la terre de Monte-Carlo où le natif Rocourt avait pris sa revanche. L'Acte III aura lieu à partir de 20h, heure française.

De Minaur-Murray, le Britannique sera-t-il remis ?

Dans quel état physique sera Andy Murray ? C'est la question que tout le monde se pose et le Britannique en premier, lui, qui est sorti victorieux de son huitième de finale à trois heures du matin, heure locale. Si l'on excepte la programmation douteuse du tournoi de la Capitale, c'est surtout le temps passé sur le court par l'ancien numéro 1 mondial qui impressionne. En effet, l'actuel 832ème mondial a passé plus de 8 heures sur les courts en seulement trois matchs ! Une durée phénoménale qui risque fortement de lui être préjudiciable face à son jeune adversaire en quarts, Alex de Minaur. Membre de la nouvelle génération (19 ans), le protégé de Lleyton Hewitt réalise un parcours de costaud où il a éliminé, dans l'ordre, Vasek Pospisil, Steve Johnson et le Coréen Hyeon Chung, hier (jeudi), en trois manches (6-2, 4-6, 6-2). Joueur mobile et intelligent, son jeu précis de relance pourrait faire très mal au double champion olympique. Réponse à partir de 2h30, heure française.

Rublev-Kudla, un quart inattendu

C'est l'Américain qu'on attendait pas. Denis Kudla (25 ans et 85ème mondial) a déjoué les pronostiques en se hissant en quarts de finale à Washington alors que le public attendait plutôt John Isner, tête de série numéro 2 et sur sa lancée après son cinquième sacre sur le sol d'Atlanta la semaine dernière. Victorieux de Lukas Lacko et Karen Khachanov au premier et deuxième tour, le natif de Kiev (arrivé aux États-Unis à l'âge de un an) s'est arraché pour éliminer le Français Lucas Pouille, 7-5, 6-7(8), 7-6(5) en 2h30 de jeu. Dernier représentant américain, il défiera un autre membre de la Next Gen présent dans ces quarts de finale à Washington, Andrey Rublev. Absent trois mois des terrains suite à une blessure, il a effectué son retour il y a seulement deux semaines à l'occasion du tournoi de Umag (terre battue). Très à l'aise sur surface dur, le Russe de 20 ans confirme qu'il est un joueur très sérieux pour son jeune âge (20 ans). Tombeur des Américains Tommy Paul et Noah Rubin, le 46ème mondial vise la passe de trois face à Denis Kudla. Confrontation prévu à 1h du matin, heure française.

Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.