ATP - Washington
Kyrgios - Tsitsipas, c'était fou



Attendue, la demi-finale qui opposait Nick Kyrgios et Stefanos Tsitsipas à Washington a tenu toutes ses promesses. L'Australien, plus solide dans le jeu décisif de la troisième manche, a eu le dernier mot et retrouvera Daniil Medvedev en finale (6-4, 3-6, 7-6(7)).

Une balle de match sauvée...

Quel match ! Cette demi-finale entre Nick Kyrgios et Stefanos Tsitsipas a comblé les spectateurs de la capitale américaine. En tête 6-4, 2-0 et intraitable sur sa mise en jeu, l'Australien semblait se diriger vers une victoire sereine. C'était sans compter sur la combativité de la tête de série numéro 1 combinée à l'irrégularité retrouvée du 52e joueur mondial (6-4, 3-6). Tout s'est donc joué dans une troisième manche irrespirable, dans laquelle le natif de Canberra a sauvé deux balles de break, distillant notamment une délicieuse amortie. Incapables d'arracher le service adverse, les deux joueurs sont arrivés au jeu décisif, d'abord à l'avantage de Nick Kyrgios qui menait 5-1. Cinq points plus tard, le Grec se procurait une balle de match à 6-5, sauvée par l'Australien, plus costaud et finalement vainqueur 9-7 dans ce tie-break.



Un duel face à Medvedev en finale...

Il tentera de remporter le sixième titre de sa carrière, le deuxième de la saison après Acapulco. Ce sera face au très solide Daniil Medvedev, intraitable contre Peter Gojowcyk (6-2, 6-2). Une victoire permettrait à l'Australien, 52e joueur mondial en début de tournoi, d'occuper la 27e place, lui qui est déjà virtuellement 34e à l'ATP. De son côté, Stefanos Tsitsipas sera cinquième mondial ce lundi, synonyme du meilleur classement de sa carrière.

Kyrgios refait le coup, raquettes cassées, Leander Paes au secours de Tsitsipas...

Comme on pouvait l'imaginer, Nick Kyrgios a régalé le public durant la partie, livrant les chaussures de son adversaire, brisant sa raquette, écopant d'un point de pénalité, demandant à un spectateur où il devait servir lors de sa balle de match. Il n'a pas été le seul puisque Leander Paes a joué le cordonnier avec les chaussures de Stefanos Tsitsipas, récalcitrantes depuis le début de la semaine. En bref, un véritable feu d'artifice.