ATP/WTA Cincinnati
Sale journée pour les Tricolores



Adrian Mannarino, Benoit Paire et Jérémy Chardy ont tous les trois pris la porte dans le tableau masculin de Cincinnati. C’est également le cas d’Alizé Cornet. Une journée à oublier.

C’est une bien triste journée pour le clan tricolore à Cincinnati. Adrian Mannarino, Benoit Paire et Jérémy Chardy ont tous les trois été éliminés du Masters 1000 de Cincinnati dès le deuxième tour. Les deux premiers ont cédé respectivement face à Novak Djokovic et David Goffin en trois sets. Si le pedigree de leur bourreau n’a rien de déshonorant, les Bleus avaient idéalement débuté leur rencontre. Mannarino et Paire avaient tous les deux remporté leur premier set face à Djokovic et Goffin. Mais la suite a été à sens unique avec un Djokovic qui fait craquer Mannarino 4-6, 6-2, 6-1 et Goffin qui met fin au parcours de Paire en s’imposant 5-7, 6-4, 6-2. Rageant mais finalement logique.

Les Bleus à leur place ?

Logique comme l’élimination de Jérémy Chardy face à Kevin Anderson, l’un des hommes en forme du moment et qui reste sur une demi-finale à Toronto. Si le Palois a tenté de s’accrocher dans la première manche en revenant de 6-1 à 6-6 dans le jeu décisif, il a ensuite totalement explosé et s’incline 7-6(6), 6-2 face au Sud-Africain. A l’exception de Richard Gasquet à Monte-Carlo, aucun joueur tricolore n’a atteint un quart de finale dans un Masters 1000 en 2018. Enfin, dans le tableau féminin, c’est Alizé Cornet qui a également pris la porte en étant balayée par Ekaterina Makarova (6-2, 6-0). Les derniers espoirs reposeront sur Kristina Mladenovic et Caroline Garcia.