ATP - WTA
L'US Open Series en résumé

En atteignant les demi-finales dans le Connecticut, Perta Kvitova s'est adjuger l'US Open Series. Chez les hommes, c'est Novak Djokovic qui mène la danse avec 170 points mais Sam Querrey, déjà vainqueur de cette série en 2009, pourrait le dépasser s'il parvient à décrocher la victoire finale à Winston Salem. Retour sur ce trophée original.

L'US Open Series est le nom officiel de la tournée américaine. Durant sept semaines, les joueurs et les joueuses s'affrontent sur le continent nord-américain. Neuf tournois sont concernés avec quatre tournois masculins (Atlanta, Los Angeles, Washington et Winston Salem) et trois tournois féminins (Standford, Carlsbad et New Haven) auxquels s'ajoute les deux Masters 1000 avec celui du Canada et Cincinnati. Créée en 2004 pour attirer le plus possible les stars du tennis mondial, elle récompense le joueur et la joueuse les plus performants d'un bonus de gains pour l'US Open. Seulement pour toucher l'intégralité de cette prime qui peut s'élever à un million de dollars, il faut remporter le Grand Chelem par la suite. Son montant baisse ensuite selon le stade de la compétition atteint: 500 000 dollars pour une finale, 250 000 avec un quart et ainsi de suite. Les deuxièmes et troisièmes du classement établi par l'US Open Serie ont également le droit à un prime mais son montant maximum est moins élevé (500 000 pour le second, 250 000 pour le troisième). Il est à noter que seuls deux joueurs sont parvenus à être titrés à New York dans la foulée de leur série victorieuse: Kim Clijsters en 2005 chez les femmes Roger Federer en 2007 pour les hommes.

WTA - New Haven > Kvitova remporte l'US Open Series
ATP - Winston Salem > Troisième demie pour Querrey en cinq semaines