AccueilATP - WTAATP/WTA Indian WellsUne nuit en Californie : Djokovic démarre bien, Mladenovic battue par Osaka

Une nuit en Californie : Djokovic démarre bien, Mladenovic battue par Osaka

-

Tous les matins pendant le tournoi d’Indian Wells, nous vous propo­se­rons un réca­pi­tu­latif des événe­ments de la nuit passée !

Crédit photo : Chryslène Caillaud

Les résul­tats complets de samedi

Les bons débuts de Djokovic

Absent des courts depuis son titre obtenu à l’Open d’Australie le 27 janvier dernier, Novak Djokovic a démarré timi­de­ment la rencontre en se faisant breaker en premier dans le cinquième jeu du premier set. c’est au moment où l’Américain servait pour le gain du set que le numéro 1 mondial a décidé de s’employer en brea­kant blanc son adver­saire du jour. Vainqueur d’un tie‐break légè­re­ment tendu, le Serbe a par la suite déroulé face à un Fratangelo qui s’est tout de même bien battu (7–6(5), 6–2 en 1h30). Au prochain tour, Nole ne retrou­vera pas Nick Kyrgios, battu par un Philipp Kohlschreiber en belle forme à Palm Springs. 

Simon et Monfils quali­fiés, Mladenovic n’a rien pu faire

Si le parcours global des joueurs trico­lores sur cet Indian Wells 2019 est peu relui­sant, certains sont quand même parvenus à passer le deuxième tour. C’est le cas du très en forme Gaël Monfils, titré à Rotterdam, qui a réussi à éviter le piège Leonardo Mayer en s’im­po­sant en trois manches (6–3, 4–6, 6–3). Le Parisien affron­tera Albert Ramos pour un poten­tiel duel face à Novak Djokovic en huitièmes… Gilles Simon, lui aussi, sauve l’hon­neur du tennis fran­çais grâce à un énième match mara­thon de 3h05. Comme souvent, le 29ème mondial aurait pu (et dû) s’im­poser en deux manches mais il n’aime pas la faci­lité et accède fina­le­ment au troi­sième tour (6–3, 6–7(8), 6–4) où il défiera l’Autrichien Dominic Thiem, vain­queur de Jordan Thompson en deux sets. Il n’y a déjà plus de repré­sen­tante fran­çaise dans le tableau féminin. Seule rescapée du deuxième tour, Kristina Mladenovic ne réus­sira pas l’ex­ploit de battre deux fois en moins d’un mois la numéro 1 mondiale, Naomi Osaka. Cette dernière était prévenue après sa défaite à Dubaï et s’est appli­quée pour ne pas se faire surprendre une seconde fois (6–3, 6–4 en 1h20). 

Kyrgios, Coric, Bautista et Basilashvili déjà dehors

Le tournoi d’Indian Wells et la tournée améri­caine en géné­rale réserve souvent de belles surprises dans les premiers tours. 22ème mondial et auteur d’un début de saison très solide, Roberto Bautista Agut est tombé dans le piège du Japonais Yoshihito Nishioka (7–6(3), 6–4). Même chose pour Nikoloz Basilashvili, tête de série numéro 17, qui s’est incliné face au surpre­nant indien Prajnesh Gunneswaran (6–4, 6–7(8), 7–6(4), tombeur de Benoît Paire au premier tour. Borna Coric, peu à son aise en ce début de saison, a subi la loi de son compa­triote Ivo Karlovic (6–4 7–6(2)). Inusable, ce dernier accède au troi­sième tour où il retrou­vera juste­ment le joueur indien pour une belle place en huitièmes de finale. Enfin, Nick Kyrgios, légè­re­ment émoussé après son titre à Acapulco, a rendu les armes face à un très concentré Philipp Kohlschreiber (6–4, 6–4) qui semble retrouver du physique et du tennis après une année 2018 plus compliquée. 

Retour perdant pour Wozniacki

Absente du circuit depuis l’Open d’Australie et victime d’un virus, Caroline Wozniacki a raté son entrée en lice en Californie en s’in­cli­nant face à la redou­table Ekaterina Alexandrova (59ème) en trois manches et 2h30 de jeu (7–5, 2–6, 7–5). Encore trop timide sur les points impor­tants, la Danoise va devoir rejouer des matchs avant de retrouver son habi­tuel rythme de croi­sière. Son bour­reau russe jouera face à Belinda Bencic pour une place en huitièmes de finale. 

Le point de la nuit

Gaël Monfils, toujours lui, est une nouvelle fois présent dans le top de la nuit grâce à une nouvelle défense incroyable conclue par un magni­fique touché au filet…

L’image de la nuit

Pour sa cinquan­tième victoire à Indian Wells, Novak Djokovic a eu l’hon­neur de voir son idole de jeunesse, Pete Sapras, venir assister à son match. Honoré, le Serbe est forcé­ment venu saluer la légende américaine.

Article précédentBattu, Kyrgios ne s’affole pas
Article suivantThiem débute bien