AccueilATP - WTAATP/WTA MiamiEt si Miami changeait de site ?

Et si Miami changeait de site ?

-

Depuis plusieurs saisons, l’avenir du tournoi de Miami est en suspens. Ces derniers jours, une rumeur évoque la possi­bi­lité que le tournoi flori­dien démé­nage vers un autre site de la ville.

C’est un fait que personne ne peut nier. Depuis plusieurs années, Miami perd du terrain sur son prin­cipal concur­rent, Indian Wells, alors qu’il a long­temps été consi­déré comme une réfé­rence voire comme le « cinquième Grand Chelem ». Mais le tournoi flori­dien (propriété d’IMG) a été tota­le­ment dépassé par son homo­logue de la côte ouest améri­caine qui a été racheté en 2009 par Larry Ellison. Ce dernier a investi plus de 200 millions de dollars dans son tournoi. Organisé depuis 1987 sur l’île de Key Biscane, l’avenir de Miami pose ques­tion depuis une déci­sion de 2015 qui ne permet pas de moder­niser le complexe de Crandon Park.

Un projet porté par les proprié­taires des Miami Dolphins

Comme le dévoile le Miami Herald, le proprié­taire des Miami Dolphins (une fran­chise de foot­ball améri­cain), Stephen Ross, aurait proposé de construire un nouveau complexe de tennis ultra moderne situé à côté du Hard Rock Stadium. Ross et Tom Garfinkel (président du Hard Rock Stadium), qui mettent en avant un projet financé par le privé, aime­raient créer un central au sein du stade ainsi qu’un Grandstand et des courts permanents. 

Buchholz : « La prio­rité est de conserver le tournoi à Miami »

Butch Buchholz, fonda­teur histo­rique du tournoi, s’est exprimé sur le sujet comme le relaie le Miami Herald : « J’ai entendu dire que Steve Ross était inté­ressé pour construire un complexe et changer de site pour le tournoi. Je pense que c’est une excel­lente alter­na­tive, mais cela doit se faire unique­ment si ça ne fonc­tionne pas à Key Biscane. J’ai choisi ce lieu en raison de l’atmosphère unique de l’île, le fait de prendre le pont et d’entrer dans un endroit para­di­siaque. Aujourd’hui, la prio­rité est de conserver le tournoi à Miami et qu’il ne parte pas dans une autre ville. Les joueurs et les spec­ta­teurs aiment venir ici. Alors si des amélio­ra­tions sont possibles à Key Biscane, il s’agit du meilleur scénario. »

Qu’en pensent les joueurs ?

Les prin­ci­paux acteurs, à savoir les joueurs et les joueuses, ne sont pas insen­sibles à cette problé­ma­tique. Roger Federer a juste­ment été ques­tionné sur le sujet en confé­rence de presse : « Je ne pense pas qu’il soit possible d’énormément améliorer le site actuel. Alors la ques­tion est de savoir si tout le monde en est satis­fait ? En revanche, si vous souhaitez un complexe plus grand, il faut bouger. Mais comme on dit, est‐ce que l’herbe est plus verte ailleurs ? Je ne suis pas sûr. Je connais ce tournoi depuis des années, j’y ai même joué les juniors en 1998, donc on a envie que ça reste. Mais je pense qu’à ce stade, tout le monde compren­drait que le tournoi change de site. »