AccueilATP - WTA"Ces actes ne font qu’inciter à la haine et à l’intolérance", la...

« Ces actes ne font qu’inciter à la haine et à l’intolérance », la Fédération biélorusse de tennis remontée contre la décision de Wimbledon

-

Deux jours après l’an­nonce sans précé­dent de Wimbledon d’ex­clure l’ensemble des joueurs russes et biélo­russes de sa prochaine édition prévue en juillet, la Fédération biélo­russe de tennis a réagi par un commu­niqué offensif ce vendredi. 

Alors que des joueuses comme Aryna Sabalenka (4e mondiale) et Victoria Azarenka (18e) vont être privées du Grand Chelem londo­nien, leur fédé­ra­tion a tenu à s’in­di­gner de cette déci­sion esti­mant qu’elle ne « contribue en rien à un règle­ment des conflits ».

« La Fédération biélo­russe de tennis condamne caté­go­ri­que­ment la déci­sion prise par les orga­ni­sa­teurs de Wimbledon de suspendre les joueurs biélo­russes et russes. Des actes aussi destruc­teurs ne contri­buent en rien à un règle­ment des conflits, mais ne font qu’inciter à la haine et à l’intolérance sur une base natio­nale. À l’évidence, la raison d’une déci­sion aussi dure se trouve dans les pres­sions directes exer­cées par le gouver­ne­ment britan­nique. À ce stade, des consul­ta­tions sont en cours entre la direc­tion de la FBT et des cabi­nets juri­diques inter­na­tio­naux spécia­lisés en droit du sport, et une stra­tégie est en cours d’élaboration visant à protéger, avant tout, les joueurs de tennis biélo­russe dans le monde entier, et le tennis de la République de la Biélorussie dans son ensemble. »