AccueilATP - WTACraig Tiley, patron de l'Open d'Australie : "L'histoire nous montre qu'il ne...

Craig Tiley, patron de l’Open d’Australie : « L’histoire nous montre qu’il ne faut pas écarter trop vite les cham­pions expé­ri­mentés. Federer et Serena Williams l’ont montré dans le passé et Nadal l’a montré cette année »

-

Très présent dans les médias ces derniers jours à trois mois du début de l’édi­tion 2023 de L’Open d’Australie dont il est le direc­teur, Craig Tiley, dans un texte publié sur le site du Grand Chelem austra­lien, a fait une sorte de premier bilan de la saison en cours tout en se proje­tant sur l’année prochaine et sur le « Happy Slam ».

« Du côté des femmes, c’est incroyable de penser que Coco Gauff, qui a atteint la finale à Paris, n’a que 18 ans et se trouve main­te­nant dans le top 10 – elle est abso­lu­ment sur la voie de la gloire en Grand Chelem et a tout ce qu’il faut pour être une gagnante majeure. Mais l’his­toire nous montre qu’il ne faut pas écarter trop vite les cham­pions expé­ri­mentés. Roger (Federer) et Serena (Williams) l’ont montré dans le passé et Rafa (Nadal) l’a montré cette année. Medvedev, Djokovic (s’il vient), Zverev, Tsitsipas, Murray et Thiem ont tous montré qu’ils aiment jouer à Melbourne Park. Et bien sûr, Nick Kyrgios et Alex de Minaur sont égale­ment dans la course. Le parcours excep­tionnel de Nick jusqu’à la finale de Wimbledon, sa victoire en double avec Thanasi (Kokkinakis) ici à l’AO en janvier et ses perfor­mances à New York montrent à quel point il peut être dange­reux, et je sais qu’il est très motivé pour donner le meilleur de lui‐même à Melbourne en janvier. »