AccueilATP - WTARoddick : "Notre attitude aujourd'hui, c'est un peu comme louer des films...

Roddick : « Notre attitude aujourd’hui, c’est un peu comme louer des films dans un vidéo club alors que l’on a Netflix »

-

Quand le maitre soulève un problème, souvent le débat s’ins­talle sans fina­le­ment qu’il y ait obli­ga­toi­re­ment de consé­quences. Pendant la crise du Covid‐19, Roger avait émis l’idée d’une fusion ATP/WTA. Cela avait enflammé les réseaux. Aujourd’hui rien n’a bougé.

Dans son inter­view dans GQ (Grande‐Breatgne), le Suisse évoque le fait qu’il faille changer le système des confé­rences de presse, et le même phéno­mène se répand à nouveau.

Andy Roddick est même monter au créneau en expli­quant qu’il était évident que ce qui fonc­tion­nait il y a dix ans n’était plus vrai­ment à l’ordre du jour : « Il faut innover. Nous avons continué avec les mêmes vieilles pratiques, et cela même si tous les joueurs utilisent main­te­nant (pour le meilleur ou pour le pire) leur télé­phone pour faire passer leur message. Au final notre atti­tude aujourd’hui, c’est un peu comme louer des films dans un vidéo club alors que l’on a Netflix. C’est absurde. »

Instagram
Twitter