ATP
Khachanov, un nom à retenir



Une semaine après Lucas Pouille et Alexander Zverev, Karen Khachanov a décroché son premier trophée sur le circuit principal. À 20 ans, le natif de Moscou met fin à une disette de trois ans pour le tennis russe. En attendant mieux ?

Décidément, la « #NextGen » alias nouvelle génération de l’ATP a le vent en poupe ces dernières semaines. Après Lucas Pouille au Moselle Open et Alexander Zverev à Saint-Pétersbourg qui avaient ouvert leur compteur la semaine dernière, Karen Khachanov en a fait de même à Chengdu. En dominant Albert Ramos-Vinolas en trois manches (6-7(4) 7-6(3) 6-3) et 2h39 de jeu, le Moscovite s’est adjugé son premier trophée ATP à seulement 20 ans. Un succès qui met fin à trois ans d’attente pour le tennis russe. Mikhail Youzhny restait le dernier vainqueur d’un tournoi sur le circuit principal. C’était à Valence en 2013.



Du Marat Safin en lui

Khachanov avait déjà fait parler de lui en avril dernier. Issu des qualifications à l’ATP 500 de Barcelone, il avait signé deux belles victoires sur Aljaz Bedene (59ème) et Roberto Bautista Agut (17ème). Le gamin a du talent et prouve qu’il peut bien jouer sur différentes surfaces. Du haut de son mètre 98 (pour 88 kg !), son service sera une arme qui risque de faire parler. Son revers à deux mains a ravi les passionnés tant il semble être d’une facilité assez déconcertante, dans le relâchement et sa capacité d’accélération. Des fulgurances et un aisance qui ne sont pas sans rappeler celle de son glorieux aîné, un certain Marat Safin.

Aux portes du Top 50

Khachanov évolue sous les ordres de Galo Blanco. L’Espagnol avait amené Milos Raonic de la 200ème place fin 2010 à la 13ème fin 2012, en gagnant au passage quatre titres (San Jose 2011, 2012, 2013 et Chennai 2012). Autrement dit, le coach ibérique sait façonner les jeunes joueurs. Sa progression assez constante depuis janvier vient de s'accélérer ces dernières semaines, lui qui atteint son meilleur classement ce lundi avec 55ème place mondiale, soit un bond de 46 places.



"Content d'atteindre mon premier objectif"

Khachanov ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. D’ailleurs, à l’issue de sa victoire il le dit (propos relayés sur le site Internet de l'ATP) : "Je n’arrive pas à croire que j’ai remporté mon premier titre ! Je suis très heureux. J’ai travaillé très dur et je suis content d’atteindre mon premier objectif." Autrement dit, il ne s’agit que d’une première étape. Un temps de passage. Appelez ça comme vous voulez. Avec Karen Khachanov, mais aussi Daniil Medvedev (20 ans, 130ème) et Andrey Rublev (18 ans, 172ème), le tennis russe risque bien de sortir la tête de l’eau…

En bonus track, les meilleurs moments de sa victoire finale contre Albert Ramos-Vinolas...