ATP
2019, l'année de la reconquête pour Wawrinka



Opéré du genou à l'été 2017 et absent plusieurs mois, Stan Wawrinka a logiquement eu du mal à retrouver son meilleur niveau en 2018. Victime d'une rechute à Marseille en février, le Vaudois a peu à peu repris du rythme sur la fin de saison avec notamment un beau parcours à Cincinnati et une demi-finale à Saint-Petersbourg. Déjà au travail alors que la plupart des joueurs sont encore en vacances, "Stan The Man" part en reconquête en 2019.

Copyright : sportvision

A bientôt 34 ans (le 28 mars 2019), Stan Wawrinka arrive dans la dernière ligne droite de sa carrière. Opéré et blessé à plusieurs reprises depuis sa défaite à Wimbledon en 2017 face à Medvedev, le Vaudois n'a pour l'instant jamais retrouvé son niveau de 2016. Logique, lorsqu'on subit une lourde opération du genou à 32 ans. Quand certains auraient arrêté ou d'autres se seraient découragés, lui se bat pour retrouver, au moins le temps d'une saison, son niveau tennistique qui a ébloui la planète tennis pendant tant d'années.



2018, année de reconstruction

Malgré un début de saison difficile où il a subit une rechute lors du tournoi de Marseille en février dernier, Le vainqueur de Roland Garros 2015 a cependant réalisé quelques très belles performances sur la fin de l'année. Pour preuve, à Cincinnati, il a réussi un parcours plus qu'honorable en éliminant Diego Schwarzman, Kei Nishikori, et Marton Fucsovics avant de céder, en trois manches, face à Roger Federer. Un mois plus tard, il atteint le dernier carré sur le tournoi de Saint-Petersbourg où il bat Aljaz Bedene, Karen Khachanov et Damir Dzumhur. On se dit alors que le Suisse n'est plus très loin d'un retour au premier plan. Battu en huitièmes à Tokyo face à Shapovalov et défait au premier tour de Shanghai par Borna Coric, Stan, prudent, préfère mettre un terme à une saison maussade mais encourageante pour préparer au mieux celle à venir.



Paganini, l'homme clé

Si Wawrinka a décidé de stopper sa saison 2018 en avance, ce n'est surement pas un hasard et Pierre Paganini n'y est pas pour rien. En effet, le préparateur physique de Roger Federer depuis 2000 s'occupe également depuis plusieurs années du vainqueur de l'US Open 2016. Véritable artisan du retour au premier plan de Roger après 2016, il compte bien en faire de même avec son compatriote. D'ailleurs, Wawrinka n'a jamais caché que sans cet ancien athlète et footballeur, il ne serait plus joueur de tennis professionnel : "Sans Pierre Paganini, j’aurais arrêté ma carrière. Il a l’avantage de me connaître parfaitement. Il sait trouver les mots justes et surtout il est tellement bon dans ce qu’il fait, que ce soit la préparation physique ou la rééducation. J’ai vraiment beaucoup de chance de l’avoir," déclarait le Suisse en décembre 2017, six mois après son opération. Une magnifique marque de reconnaissance qui prouve à quel point cet homme discret a une importance incroyable dans la carrière de "ses" joueurs. Le mieux que l'on puisse souhaiter à "Stan", c'est de réaliser le même genre de come-back en 2019 que celui de "Fed" en 2017.



Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.