ATP
Pouille, et maintenant ?



Demi-finaliste dans un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière, Lucas Pouille ne pouvait pas rêver meilleur début pour sa collaboration avec Amélie Mauresmo. Le Nordiste doit désormais enchaîner et confirmer.

Crédit photo : sportvision

La correction infligée par Novak Djokovic en demi-finale ne doit pas faire oublier l’excellent parcours de Lucas Pouille lors de cette quinzaine australienne. Avant la première levée en Grand Chelem de l’année 2019, personne n’aurait imaginé que le Nordiste s’invite dans le dernier carré, d’autant plus qu’il restait sur quatre défaites avant de débarquer à Melbourne. Ce parcours a aussi conjuré le mauvais sort qui le frappait aux antipodes puisqu’il n’avait jamais gagné un match lors de ses cinq premières participations. Cette première demi-finale dans un Majeur doit le lancer vers ses objectifs qu’il a toujours dit « élevés ». Elle lui permet aussi de débuter idéalement sa collaboration avec Amélie Mauresmo après s’être séparé d’Emmanuel Planque lors de l’intersaison.

Tauziat : "Lucas avait peut-être besoin d'un changement"

"Lucas avait peut-être besoin d’un changement. Il se sent bien entouré par Amélie, nous confiait Nathalie Tauziat aux Petits As de Tarbes. C’est lui qui a choisi Amélie et elle a fait le choix d’aller vers lui plutôt que de commencer l'aventure Coupe Davis. Elle a très certainement un langage qui plaît à Lucas. Il faut voir sur du long terme, mais ce parcours va lui donner de la confiance pour le reste de l’année. Après sa saison 2018, il ne pouvait que revenir à un bon niveau. On va voir de quoi il est capable à plus long terme."

Pouille change ses habitudes

La suite justement passera par l’Open Sud de France de Montpellier (ATP 250, 4 au 10 février) où il ira défendre son titre acquis en février 2018. Habitué à se rendre dans la cité phocéenne pour l’Open 13 Provence (finaliste sortant) puis à l’ATP 500 de Dubaï (finaliste sortant), le natif de Grande-Synthe a bousculé ses habitudes puisqu’il s’alignera à Rotterdam (ATP 500, 11au 17 février) puis à Acapulco (ATP 500, 25 février au 2 mars) afin d’y préparer la « March Madness » d’Indian Wells et Miami. Les prochaines semaines devront surtout confirmer un constat unanime : Lucas Pouille a surtout retrouvé le plaisir de jouer lui qui avait évoqué l’idée d’un « burn-out » en revenant sur sa difficile saison 2018. "Il se fait plaisir, avait expliqué Amélie Mauresmo dans les colonnes de Libération. On voit qu’il s’éclate et il est hyperconcentré." Un plaisir à transformer en constance dans ses résultats.

Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.

100 € OFFERTS
AVEC
Kudermetova V. - Gasparyan M.
Match prévu le 26/04/2019 19:10
1
1.71
2
2.1
Azarenka V. - Kontaveit A.
Match prévu le 26/04/2019 20:30
1
1.95
2
1.8
Nishikori K. - Medvedev D.
Match prévu le 27/04/2019 13:30
1
1.85
2
1.96