ATP
Federer et Nadal de retour aux affaires, pour contrer Djokovic ?



Après s’en être éloignés, Roger Federer et Rafael Nadal effectuent leur retour au sein du conseil des joueurs.

La crise de gouvernance est toujours d’actualité au sein de l’ATP. Roger Federer et Rafael Nadal réintègrent le conseil des joueurs après en avoir été éloignés pendant plusieurs années. Ils ont été élus avec Jurgen Melzer pour remplacer Robin Haase, Jamie Murray et Sergiy Stakhovsky qui ont tous les trois démissionnés avant Wimbledon. Un retour très remarqué puisque le Bâlois et le Majorquin n’avaient pas apprécié certaines décisions de Novak Djokovic, le président actuel du conseil des joueurs. En mars dernier lors d’Indian Wells, Roger Federer et Rafael Nadal s’étaient étonnés de ne pas avoir été concertés par Novak Djokovic sur l’avenir du président de l’ATP. Le Serbe avait fait en sorte de pousser vers la sortie Chris Kermode (patron actuel de l'ATP jusqu'à la fin de l'année), bien aidé alors par son allié de l’époque Justin Gimelstob. Ce dernier a depuis été condamné pour violence, entraînant sa démission au board de l’ATP.

Des retours pour contrer l'influence de Djokovic ?

Ces retours sont la conséquence d’une crise majeur au sein du tennis mondial. Les joueurs ne sont pas d’accord avec les tournois sur la répartition des revenus et réclament encore plus d'argent en justifiant que les gains des tournois ne sont pas bien répartis. Mais ce n’est pas le seul sujet de discorde et le malaise semble bien plus profond. En revenant au conseil des joueurs, Roger Federer et Rafael Nadal entendent bien remettre de l’ordre au sein de l’instance et faire entendre leur voix. Cela intervient quelques jours après une tribune de Vasek Pospisil qui souhaitait la création d’un syndicat des joueurs. Une proposition qui faisait écho à celle de Novak Djokovic il y a un an en arrière. Afin de retrouver de l’ordre et une certaine stabilité, les trois patrons doivent parvenir à se (re)mettre d’accord. Mais les retours de Roger Federer et Rafael Nadal s’apparentent surtout à une résistance envers Novak Djokovic. La prochaine réunion qui aura lieu avant l'US Open promet d'être électrique.