AccueilATPAndy Murray : "Roland Garros est très important"

Andy Murray : « Roland Garros est très important »

-

Une fois n’est pas coutume, Andy Murray a parfai­te­ment réussi ses débuts sur terre battue. L’Ecossais n’a pas tremblé face à Viktor Troicki, sous les yeux de son entraî­neur, Ivan Lendl. Une victoire 6–0 6–3 qui lui donne beau­coup d’es­poirs pour la suite de la saison sur ocre et son objectif final : Roland Garros. Extraits en confé­rence de presse.

Son match

« Quelques fois, on a besoin d’ajus­te­ments pour un premier match sur terre. Mais, là, je m’étais bien préparé et je suis très, très heureux de la manière dont j’ai joué. C’était bien. J’ai bien bougé. J’ai plutôt bien glissé sur le court. Normalement, c’est le genre de choses auquel je ne m’adapte pas tout de suite. Et, géné­ra­le­ment, bien jouer sur terre battue, c’est un bon indi­ca­teur de forme pour moi. Habituellement, ça me prend deux à trois semaines de compé­ti­tion avant de commencer à me sentir bien sur terre. Aujourd’hui, c’était une des premières fois que je me suis senti bien tout de suite. »

Ses ambi­tions

« Ivan n’est arrivé que ce matin, donc ma victoire, ce matin, ne lui doit rien (sourire). Mais il va m’aider, je pense, dans les cinq ou six prochaines semaines. Le temps que je vais passer avec lui dans ma prépa­ra­tion pour Roland Garros va être vrai­ment, vrai­ment béné­fique. Bien sûr, il y a Wimbledon et les Jeux Olympiques, cette année,mais, clai­re­ment, Roland Garros est très impor­tant pour moi. Et je sais que, norma­le­ment, quand on joue bien à Monaco, on joue bien à Roland Garros. Je crois qu’on a un bel exemple avec Rafa… »

Son expé­rience sur terre battue
« Les gars qui ont le plus d’ex­pé­rience sur terre battue sont aussi des gars qui font de bonnes choses d’une manière géné­rale. Je ne joue pas sur cette surface très souvent. Donc ça me prend un peu plus de temps pour y acquérir de l’ex­pé­rience. C’est une surface qui demande de temps pour être parfai­te­ment maîtrisée. Physiquement, c’est très exigeant. La balle rebondit très haut. La force joue un grand rôle sur le court. Souvent, le premier match sur terre, ou le premier set, est serré, tendu… Tout peut arriver. Vous pouvez partir en vous préci­pi­tant. C’est très facile de débuter sur terre en se préci­pi­tant et en faisant des fautes. Mais, vous voyez, un garçon comme Ferrer, il sait juste exac­te­ment ce qui doit faire sur cette surface. »