Accueil ATP Andy Roddick : "L'adrénaline est toujours en moi, même pendant une partie...

Andy Roddick : « L’adrénaline est toujours en moi, même pendant une partie de scrabble »

-

Avec une demi-finale à Rome au compteur, Andy Roddick est le seul joueur américain à avoir réalisé une bonne performance sur terre battue cette saison. Actuellement blessé, l’Américain reste proactif et nous livre son emploi du temps chargé entre Facebook, et ses parties de scrabble.

En plein déménagement, le n°6 mondial, engagé la semaine prochaine au coté de James Blake à Dusseldorf pour la Coupe du Monde de tennis, nous fait part de sa vie quotidienne plutôt… trépidante : « La semaine suivant la Coupe Davis, je l’ai passé en déplacement. J’aime ma vie, parce qu’un jour je représente mon pays en Coupe Davis devant 11000 fans lors du duel contre l’équipe de France, et dès le lendemain, je passe l’aspirateur, je déplace les meubles, j’astique mes toilettes, et je transporte des paquets en montant et descendant des escaliers toute la journée ! Ca permet vraiment d’avoir un grand équilibre et je suis heureux que ma vie soit comme ça… Mais sérieusement, pour ceux d’entre vous qui ont déjà déménagé, pouvez-vous croire le  nombre de choses inutiles qui sont en fait nécessaires dans un lieu pour pouvoir y vivre ? Je ne compte pas les choses que j’ai envie de garder… C’est pourtant assez amusant, et c’est la première fois que je déménage sans l’aide de quiconque, sans même faire appel à une compagnie de déménagement … Au final c’est quelque chose d’assez amusant à faire ! »

Si un jour, il décide d’arrêter sa carrière, le champion sait déjà dans quel domaine se reconvertir : « L’adrénaline est toujours en moi, même pendant une partie de scrabble… mes amis m’appellent « le plus intelligent des enfants bêtes ». Je n’ai pas été à l’université mais je suis devenu un véritable champion de scrabble. Ca rend vraiment dépendant, beaucoup d’entre nous  jouent en ligne et du coup l’autre jour j’ai utilisé le mot « ZA »… c’est un classique ! »

L’Américain finit par se faire une petite pub pour son nouveau Facebook où il compte déjà plusieurs milliers de contacts : « J’espère  que vous appréciez la page sur Facebook. Je pense qu’il s’agit  d’un autre excellent moyen de rester en contact avec vous tous. Je n’arrive pas à croire qu’il y ait plus de 6.000 fans ! Crazy ! »

Même blessé, Andy Roddick n’en perd pas son professionalisme et pense toujours à préserver ses points à l’ATP : « Je peux obtenir des points supplémentaires si je souhaite une bonne fête des mères en avance ? Love you Mom ! [Maman je t’aime!] »
 

Instagram
Twitter