AccueilInsoliteAprès la quaran­taine, le fléau des ampoules

Après la quarantaine, le fléau des ampoules

-

Le physio­thé­ra­peute de Janick Sinner l’avait affirmé : le plus grand danger pour les joueurs dans les premiers jours suivant la quaran­taine est l’apparition d’am­poules, la peau étant plus sensible après une moindre utili­sa­tion de la raquette. Novak Djokovic en avait déjà fait les frais et n’avait pu parti­ciper qu’à un seul set lors du match d’exhibition contre Sinner vendredi dernier. C’est au tour de Dzumhur, repêché pour jouer l’Open d’Australie après l’abandon de Davidovich Fokina, de subir à son tour la douleur de grosses ampoules, appa­rues après son entraî­ne­ment du jour…

Instagram
Twitter