AccueilATPATP - AucklandPaire prend ses marques

Paire prend ses marques

-

Benoît Paire a passé le premier tour, à Auckland. Le Français domine le Polonais Michal Przysiezny 6–4 6–2 et affrontera Roberto Bautista Agut en huitième de finale. Avec la tête déjà à Melbourne ?

Début d’année ou pas, comme souvent, comme toujours, Benoît Paire est en recherche de confiance et de repères. Après un premier tournoi qui nous a laissés sur notre faim, à Chennai, avec une défaite, certes, au couteau face à Marcel Granollers en quarts, le Français a pris la direc­tion de la Nouvelle Zélande et ses 12 heures de déca­lage horaire par rapport à l’Hexagone. 

Pour son entrée en lice, cette nuit, il était opposé à l’un des noms les plus impro­non­çables du circuit, Michal Przysiezny. Ben’ ne s’est pas pour autant emmêlé les pinceaux, arti­cu­lant distinc­te­ment son message au service : 55% de premières balles, 91% de points inscrits derrière et aucune balle de break concédée. Résultat : une victoire 6–4 6–2 qui l’en­voie en huitièmes de finale. Il y affron­tera encore un Espagnol – le troi­sième en quatre rencontre cette année -, Roberto Bautista Agut, avec, en ligne de mire, un quart face à Tommy Haas. 

Jouer à fond ou s’économiser ?

Faut‐il se donner à fond à quelques jours, seule­ment, de l’Open d’Australie ? On aurait tendance à dire oui, pour Benoît, au moins pour s’of­frir, peut‐être, un bon gros test face à Haas avant de relâ­cher la pédale pour ne pas se mettre dans le rouge. Certes, l’Avignonnais n’est pas réputé pour son physique, mais retrouver un maximum de sensa­tions en compé­ti­tion avant de prendre la direc­tion de Melbourne, ce n’est pas un luxe. 

L’éternel dilemme pour tous les joueurs dispu­tant des tour­nois pré‐Open d’Australie. Dans l’été des walla­bies, comme dans celui des kiwis, il faut réussir à être chaleur sans prendre un coup de chaleur.

Dans le même temps, à Sydney, Nicolas Mahut a dominé Ryan Harrison au premier tour, 7–6(2) 7–5, et Edouard Roger‐Vasselin a aban­donné face à Alexandr Dolgopolov après avoir perdu le premier set, 6–3.