AccueilATPATP - BâleDel Potro fait plier Federer

Del Potro fait plier Federer

-

Roger Federer s’est beau­coup battu ce dimanche à Bâle. Mais cela n’a pas suffi. Le Suisse s’in­cline en finale face à Juan Martin Del Potro, battu en trois manches, 6–4 6–7[5] 7–6[3] et 2h43 de jeu. L’Argentin, déjà titré à Vienne dimanche dernier, confirme ainsi son retour en forme. Il sera à  suivre de très près à Bercy la semaine prochaine.

D’ordinaire si calme, impas­sible et silen­cieux, Roger Federer n’a pu s’empêcher de sortir de ses gonds ce dimanche à Bâle. Dans un assez mauvais jour, le Suisse est bien trop souvent parti à la faute sur des coups plutôt « faciles » pour lui, se trai­tant même « d’idiot » suite à une erreur en coup droit. Mais malgré ses difficultés, le Bâlois a fait avec les moyens du bord, se battant corps et âmes pour rester au contact d’un Del Potro assez impressionnant.

Plus régulier et plus solide, l’Argentin remporte logi­que­ment la première manche, 6–4. Toujours domi­na­teur dans le jeu, il obtient une balle de break à 5–5, second set, quasi syno­nyme de balle de match. L’échange s’en­gage, dure, mais c’est bien Federer qui prend sa chance et claque un coup droit décroisé impa­rable. Relancé par ce sauve­tage miracle, le numéro 1 mondial enchaîne avec un tie‐break parfai­te­ment maîtrisé, qu’il remporte 7–5.

La tendance s’in­verse alors complètement. Ce n’est plus Federer qui lutte pour remporter ses jeux de service mais bien Del Potro. Le Suisse obtient pas moins de 4 balles de break dans cette ultime manche. Mais n’en convertit aucune. Et lors­qu’au tie‐break final, le numéro 1 mondial vendange deux retours sur seconde balle d’affilée, puis rate deux coups droits d’at­taque tout à fait jouables, la sentence tombe : Juan Martin Del Potro l’emporte, 6–4 6–7 7–6, et prive Roger Federer de « son » titre bâlois.

« J’aurais aimé mieux jouer dans le dernier jeu décisif mais c’est comme ça » déclare Federer, à chaud, lors de la remise des prix. « Je n’ai pas réussi à te breaker aujourd’hui Juan Martin, tu mérites cette victoire. Bravo, je suis content pour toi. » Content pour son adver­saire, mais sans doute très déçu pour lui, Federer va désormais devoir choisir : aller défendre son titre la semaine prochaine à Bercy ou faire l’im­passe pour arriver frais et dispo­nible au Masters de Londres ? Un choix forcément difficile…

ROGER MON AMOUR sort le 1er Novembre, Stock Limité…

Le livre « Roger, mon amour » est dispo­nible en pré-réservation. Roger Federer : son mythe, sa légende et des témoignages exclu­sifs à découvrir très bientôt dans cet ouvrage réalisé par la rédaction de Welovetennis. N’attendez plus !

Article précédentFederer or not Federer ?
Article suivantSerena l’emporte !