Accueil ATP ATP – Bâle « Sans Roger, il n’y a pas de ten­nis », le fan club bâlois…

« Sans Roger, il n’y a pas de tennis », le fan club bâlois de Federer désespère

-

Alors que le tour­noi ATP 500 de Bâle devait avoir lieu cette semaine (du 26 octobre au 1er novembre), il a fina­le­ment été annu­lé en rai­son des com­pli­ca­tions liées à la pan­dé­mie de Covid‐19. Une mau­vaise nou­velle de plus pour le fan club bâlois de Roger Federer, Spoon, qui savait déjà depuis plu­sieurs mois et avant que le virus ne fasse son appa­ri­tion que « le roi » ne vien­drait pas en 2020 en rai­son d’une opé­ra­tion au genou. (pro­pos rap­por­tés par le site Blick.ch).

« Quand Roger a annu­lé, c’é­tait un énorme choc pour nous », raconte Dorisaken, l’une des fans les plus fidèles du club. Certains seraient allés à Bâle sans la super­star mais il y a ceux d’entre nous qui vendent ensuite leurs billets. Sans Roger, il n’y a pas de ten­nis… C’est un avant‐goût de ce qui nous attend lors­qu’il arrê­te­ra défi­ni­ti­ve­ment ».

« Quand il partira, nous pleurerons beaucoup »

Federer n’é­tant pas éter­nel, quid de l’a­ve­nir du fan club lorsque Roger aura rac­cro­ché ? Doris Löffel, comme beau­coup dans le club, doute qu’elle sou­tienne à nou­veau un joueur avec autant de pas­sion. « Roger fait par­tie de nos vies depuis plus de 15 ans. Quand il par­ti­ra, nous pleu­re­rons beau­coup ». Pour le pré­sident du club, Reuteler, le retraite signi­fie­ra la fin de l’as­so­cia­tion. « Nous devrons pro­ba­ble­ment enter­rer le fan club Roger. C’est la dif­fé­rence avec un club d’é­quipe comme le F.C Bâle, où vous pou­vez conti­nuer à être fan. Il y a des gens ici qui vivent pour Roger. Un monde s’ef­fon­dre­ra pour eux. Mais aus­si bru­tal soit‐il : le ten­nis exis­tait avant Roger et conti­nue­ra d’exis­ter après lui ».

Instagram
Twitter