AccueilATPATP – BâleWawrinka : « C’est facile de juger à distance »

Wawrinka : « C’est facile de juger à distance »

-

Avant son retrait de l’ATP 500 de Bâle en raison d’une bles­sure au dos, Stan Wawrinka avait réglé ses comptes avec la presse suisse. A la fin du mois de septembre, alors qu’il venait de renoncer aux tour­nois de Saint‐Pétersbourg et de Tokyo, le Vaudois avait fait le buzz en décom­pres­sant au Nikki Beach. L’affaire avait beau­coup fait parler chez nos voisins helvètes. Alors Stan The Man a mis les choses au point dans des propos relayés par Le Matin : « Quand je vous entends, on dirait que j’ai raté mon année. Mais qu’est-ce que c’est une bonne année ? Je reviens d’une grave bles­sure, je suis 15e à la Race et j’ai quand même battu Novak à New York. Vous auriez voulu que je gagne un Grand Chelem ? Mais qui a gagné les douze derniers ? Ils sont trois (Djokovic, Federer et Nadal). C’est facile de juger à distance. Par exemple sur la base des fêtes que je fais quand je suis blessé. Franchement, vous avez été gâtés. Voilà pour­quoi j’ai perdu l’envie de parler à la presse suisse. Être 15e mondial, c’est beau­coup mieux que ce que vous pensez. Peut‐être que vous vous en rendrez compte un jour. »

Une mise au point qui démontre à quel point le Vaudois a été affecté par les critiques et les commen­taires faits sur sa vie person­nelle, cela traduit aussi une certaine nervo­sité alors même que Stan est connu depuis long­temps pour être une personne plutôt cool avec les médias.

Instagram
Twitter