AccueilATPATP - BangkokMurray, la balade écossaise

Murray, la balade écossaise

-

Andy Murray remporte le tournoi de Bangkok. L’Ecossais écrase Donald Young, 6–2 6–0, en 47 minutes. C’est le 19ème titre de sa carrière.

Une forma­lité ! Andy Murray est passé en coup de vent dans cette finale, à Bangkok. 6–2 6–0, en 47 minutes, l’Ecossais a collé une véri­table raclée à un Donald Young très tendre pour sa première à ce niveau. Aucune balle de break concédée, 78% de points gagnés sur son service, 65% en retour… Il n’a laissé que quelques miettes à l’ami Donald – 20 points, pour être exact. 

D’une manière plus géné­rale, c’est son tournoi même qui aura été une forma­lité. Exceptée une rencontre un peu déli­cate face à Gilles Simon, il a tout simple­ment déroulé, tant face à Berrer, que Dimitrov ou Mister Young. De quoi se rassurer sur son niveau de jeu : quand bien même il semble derrière le « Big Three », il reste très, très loin du commun des joueurs. De bon augure, à l’aube d’une épreuve déci­sive : le Masters 1000 de Shanghai, où il a un titre à défendre. Avec, en ligne de mire, la possi­bi­lité plus qu’en­vi­sa­geable de terminer la saison numéro trois mondial. Une pers­pec­tive allé­chante qu’il n’a plus connue de manière continue depuis deux ans (il a, néan­moins, été trois semaines numéro trois en 2010).

Quoi qu’il en soit, il étoffe un peu plus son palmarès avec ce 19ème titre, le 16ème sur dur. 19 titres, pour six finales perdues – en deux sets gagnants : c’est ce qu’on appelle du réalisme. Gageons qu’il n’en aura pas de trop, à Shanghai…

Article précédentEt deux de plus !
Article suivantRitchie à l’ATP ?