AccueilATPATP - BarceloneThiem envoie un message

Thiem envoie un message

-

Un jour après sa victoire sur Rafael Nadal en demi‐finale de Barcelone, Dominic Thiem s’est tran­quille­ment imposé en finale face à Daniil Medvedev malgré un début de match manqué (6–4, 6–0 en 1h15). L’Autrichien remporte ainsi le 13ème titre de sa carrière, le 9ème sur terre battue, et annonce d’ores et déjà la couleur à un mois de Roland Garros.

Demi‐finaliste à Monte Carlo et fina­liste à Barcelone, on était en droit de se demander si Daniil Medvedev, pas réputé pour appré­cier la terre battue, pouvait inquiéter un Dominic Thiem qui sortait d’une victoire probante face au meilleur joueur de terre de tous les temps. Après 10 minutes de jeu, la ques­tion ne semblait pas si sotte en voyant que le Russe faisait la course en tête (3–0) en déve­lop­pant un excellent niveau de jeu. Sauf que l’Autrichien est un vrai spécia­liste de l’ocre et décide donc de changer de tactique en frap­pant moins fort et en utili­sant davan­tage son slice de revers. Une stra­tégie payante puisque qu’il va remporter six des sept jeux suivants pour fina­le­ment enlever la première manche 6–4. En donnant moins de puis­sance à la balle et donc moins de rythme au Russe, le numéro 5 mondial a une nouvelle fois démontré l’en­semble de ses qualités sur l’ocre. La deuxième manche s’est trans­formé en véri­table correc­tion. Sans ressource et réponse, Medvedev plonge et encaisse un terrible 6–0 en 20 minutes. Le compa­gnon de Kristina Mladenovic était tout simple­ment trop fort pour le 14ème mondial qui a malgré tout démontré de réelles qualités sur une telle surface. 

Prêt pour Roland Garros ?

En rempor­tant un 14ème trophée en carrière dont un 9ème sur terre battue, ce mordu de travail envoie un message clair à la concur­rence, un jour après avoir battu le maître des lieux, Rafael Nadal. Si les Masters 1000 de Madrid et Rome seront évidem­ment dans sa ligne de mire, Dominic a une tout autre ambi­tion ; gagner Roland Garros au nez et à la barbe du Taureau de Manacor. Car après avoir échoué en finale l’année dernière, il démontre cette saison qu’il est prêt a retenter le défi. Même si le cham­pion espa­gnol n’est pas encore à 100%, il se pour­rait bien que ce soit la bonne pour l’Autrichien. Avant cela, il aura du pain sur la planche avec deux Masters 1000 (Madrid et Rome donc) ainsi que l’Open Parc de Lyon où il ira défendre son titre acquis l’année passée. 

Article précédentThiem sacré !
Article suivantKvitova titrée devant Kontaveit
Instagram
Twitter