AccueilATPATP – CincinnatiBenneteau continue… Et ne compte pas s’ar­rêter là !

Benneteau continue… Et ne compte pas s’arrêter là !

-

C’est du solide ! Grâce à sa victoire 7–5 6–1 en 1h13 sur Jerzy Janowicz, Julien Benneteau s’est qualifié pour les quarts de finale du Masters 1000 de Cincinnati. Même si son adver­saire était à sa hauteur, c’est une réelle perfor­mance que vient de réaliser le Français. Il aura fort à faire au prochain tour puis­qu’il y affron­tera Stanislas Wawrinka pour se frayer un chemin en demi‐finale. Ce qui serait une première en Masters 1000 pour Benneteau.

Ne cher­chez plus Jo‐Wilfried Tsonga, Richard Gasquet ou autre Gilles Simon dans le tableau de Cincinnati : pour l’ins­tant, le tennis trico­lore est déjà assez bien repré­senté par Julien Benneteau. Le Français a effacé Jerzy Janowicz en deux sets pour le compte des huitièmes de finale. Mais tout ne fut pas aisé. Les deux joueurs se sont livrés un énorme duel au service lors du premier acte. Assez dominé, Julien Benneteau est resté accroché en sauvant deux balles de break et se retrouva à mener 6–5. C’est à ce moment qu’il a produit son effort pour prendre le service du Polonais et mener un set à rien. Connu pour sa fragi­lité émotion­nelle, Janowicz a eu bien du mal à revenir dans le match. À 1–1 dans le deuxième set, Benneteau s’est envolé et son adver­saire ne l’a plus revu du match. Pour preuve de la domi­na­tion du Burgien dans cette seconde manche, notons qu’il a gagné deux fois plus de points de Janowicz. L’ex‐finaliste à Bercy n’était vrai­ment plus dans son assiette…

Le match n’aura duré qu’un set

Alors qu’on avait cru enfin retrouver le grand Janowicz après sa victoire sur Grigor Dimitrov, il nous déçoit une fois de plus. Pourtant, ce n’est pas forcé­ment son niveau de jeu qui est déce­vant, mais plutôt un mental encore défaillant qu’il va devoir travailler s’il veut retrouver le top 20. En revanche, le discours sur son adver­saire du jour sera forcé­ment plus élogieux. Julien Benneteau accède aux quarts de finale de Cincinnati, ce qui constitue une véri­table perfor­mance pour lui. C’est la troi­sième fois de sa carrière, après Indian Wells cette année et Cincinnati en 2009, que le 41e joueur mondial accède à ce stade de la compé­ti­tion dans un Masters 1000. À 32 ans, il n’a rien perdu de sa régu­la­rité et réalise une bonne saison. 

Son troi­sième quart en Masters 1000

Benneteau va peut‐être vouloir dépasser ce statut de joueur régu­lier et frapper l’un des plus gros coups de sa carrière en battant Stanislas Wawrinka. S’il y parvient, il attein­drait la première demi‐finale de sa carrière en Masters 1000. On se permet de penser que ça ne serait pas démé­rité pour un joueur que l’on voit toujours aux avant‐postes sans qu’il n’ait jamais remporté le moindre titre ATP. En plus, Stanislas Wawrinka n’est pas dans la meilleure forme de sa carrière, comme il l’a encore montré aujourd’hui, en perdant un premier set où il est fanto­ma­tique face à Marin Cilic. Ju’ devra le prendre à la gorge du début à la fin de la rencontre, comme lors de sa victoire 6–4 6–3 sur le Suisse en septembre dernier, pour vivre l’ivresse d’une demi‐finale à Cincinnati. Et puis­qu’on a le droit de rêver, pour­quoi pas une revanche d’Indian Wells face à Djokovic, en demi‐finale ?

C’est la période des soldes chez Tennis-Point.fr

Article précé­dentLes wild cards messieurs
Article suivantÇa plane pour Cirstea !
Instagram
Twitter