AccueilATPATP - CincinnatiBilan contrasté pour les Français

Bilan contrasté pour les Français

-

Les 7 repré­sen­tants trico­lores étaient sur les courts mardi à Cincinnati. Entre défaite attendue, surprises (bonne ou mauvaise) et victoires convain­cantes, les Bleus ont connu fortune diverse. Bilan de la journée.

De tous, c’est bien Paul‐Henri Mathieu qui affron­tait l’adversaire le plus diffi­cile. Opposé à Tomas Berdych, 7e joueur mondial, l’Alsacien n’est pas passé à côté mais a simple­ment cédé contre plus fort que lui. Une défaite en deux sets (6/4 64) mais la satis­fac­tion d’avoir enfin passé à nouveau un tour en Master 1000.

A l’inverse, Jérémy Chardy avait peut‐être l’adversaire le plus abor­dable de ce premier tour. Face à l’Allemand Florian Mayer, issu des quali­fi­ca­tions, le Palois s’est montré très solide et s’impose avec la manière 6276. Le défi qui l’attend aujourd’hui face à Andy Murray sera de toute autre taille…

Sur le Court numéro 3, Julien Benneteau et Michael Llodra ont mis près d’une heure et demie à se dépar­tager. C’est fina­le­ment le Bressan qui s’est imposé malgré la perte de la première manche (3/6 63 63). Bennet’ a gagné le droit d’affronter Stanislas Wawrinka pour aller cher­cher une place en huitièmes, sans doute face à Rafael Nadal. Un bel enjeu.

Pendant ce temps‐là, Gaël Monfils a signé la « contre » de la journée. Face au respec­table mais somme toute assez modeste Colombien Alejandro Falla, le Parisien est complè­te­ment passé à côté (défaite 6364). « Je n’étais pas présent, je me suis énervé très vite dans le match. Dans l’at­ti­tude, j’ai été mauvais du début à la fin. » On retrou­vera Monfils dans 15 jours à l’US Open.

Opposé à Mardy Fish sur le Court Central, Gilles Simon s’est montré un peu trop fébrile dans les moments clés pour faire plier l’un des hommes en confiance du moment. Bilan : une défaite 7675, des éléments à retra­vailler, mais du mieux. « C’était plutôt mieux que d’ha­bi­tude… Cela a été un match serré dans l’en­semble » raconte Simon. « Je crois qu’il y a du mieux au niveau du jeu, du mieux au niveau mental mais je ne suis pas du tout à la hauteur au niveau de la gestion du match. »

Enfin, la bonne surprise du jour est venue de Richard Gasquet. Hors de forme depuis le début de la tournée sur dur, le Biterrois semble cette fois avoir pris ses marques sur le ciment améri­cain. Après une entame de match diffi­cile face au 14e joueur mondial Mikhail Youzhny, l’ex-numéro 1 fran­çais a su inverser la tendance pour fina­le­ment l’emporter (2/6 64 61). Une victoire stimu­lante pour un Gasquet qui n’avait plus épinglé de Top 20 depuis sa finale gagnée à Nice face à Fernando Verdasco. Qualifié pour les seizièmes de finale, le Tricolore affronte aujourd’hui l’Allemand Michael Berrer, 51e à l’ATP. Une belle occa­sion d’aller cher­cher une place en huitièmes de finale.