AccueilATPATP - CincinnatiRoddick retrouve le sourire

Roddick retrouve le sourire

-

Après Robin Söderling, Andy Roddick s’offre un deuxième top 5 en domi­nant Novak Djokovic 6–4 7–5. Pas du genre à broyer du noir, l’Américain, qui a contracté une mono­nu­cléose et est récem­ment sorti du top 10, prend le taureau par les cornes à Cincinnati. Il retrou­vera Mardy Fish en demies pour un derby yankee.

Il faut tout de même admettre que Novak Djokovic a bien aidé Andy Roddick à se hisser en demies. Après quatre premiers jeux de service sans histoire, Djokovic commet quatre fautes directes à 2–2 et offre le premier break à Roddick. Djokovic commet beau­coup de fautes notam­ment en coup droit et semble cher­cher son rythme. Le Serbe sauve une première balle de set à 5–3 sur son service mais Roddick conclut sans bron­cher sur sa mise en jeu.Djokovic commet beau­coup trop de fautes directes, presque trois fois plus que Roddick (17 contre 3).

Roddick vendange deux balles de break d’en­trée dans le deuxième set. A 1–1, l’Américain s’offre une nouvelle chance en réus­sis­sant une belle volée de revers croisée après une montée en slice, et Djokovic lui offre le break en envoyant un énième coup droit dans le filet. Le Serbe se reprend un peu à 3–2 service Roddick, mais manque une balle de break d’un nouveau coup droit dans le couloir et d’une volée de revers fébrile dans le filet. Djoko finit par se réveiller au moment où roddick sert pour le match : tout rentre dans le court et le Serbe s’offre deux balles de break, avant que Roddick ne commette une double. Un retour bref, puisque Djokovic balbutie à nouveau son tennis et offre sur un jeu blanc une seconde chance à Roddick de conclure, ce que l’amé­ri­cain réussit à faire malgré une nouvelle balle de break concédée.

Andy Roddick a de quoi se réjouir puis­qu’il va retrouver le neuvième rang mondial avec ses 360 points, et peut même espérer dépasser Fernando Verdasco. De quoi envi­sager l’US Open avec opti­misme, à condi­tion que la page mono­nu­cléose soit défi­ni­ti­ve­ment terminée. Quant à Djokovic, peu à son avan­tage aujourd’hui, il devra veiller à s’ac­cro­cher davan­tage dans ce genre de matches et à ne pas enquiller les fautes. On le sait capable d’un grand tennis, hélas le Serbe n’est pas à l’abri d’un jour sans et devra arriver rechargé à New York.