AccueilATPATP – CupStakhovsky : « Piqué et Kosmos étaient à l’ori­gine de l’ATP Cup » (1/2)

Stakhovsky : « Piqué et Kosmos étaient à l’origine de l’ATP Cup » (1/2)

-

Dans un entre­tien accordé à Ukrainian Tennis (que l’on vous propose en deux parties), Sergiy Stakhovsky détaille les coulisses de la créa­tion de l’ATP Cup et du nouveau format de la Coupe Davis. L’Ukrainien, qui fait rare­ment dans la langue de bois, explique dans un premier temps que la volonté de créer l’ATP Cup venait d’un certain Gerard Piqué : « L’idée de l’ATP Cup a été conçue il y a long­temps et Gerard Piqué et son groupe Kosmos en étaient à l’origine. Ils sont venus à l’ATP pour présenter leur projet. Le conseil des joueurs a beau­coup aimé et Kosmos offrait une grosse somme d’argent : 50 millions de dollars. De plus, 30 millions de dollars supplé­men­taires allaient à l’ATP. Nous avons travaillé sur ce projet pendant un an, nous avons parlé avec les joueurs et tous aimaient l’idée. Nous voulions créer une alter­na­tive à la Coupe Davis, c’était un fait. L’objectif prin­cipal était de libérer les joueurs de l’obligation de jouer la Coupe Davis pour disputer les Jeux Olympiques. Nous avons contacté le CIO (Comité inter­na­tional olym­pique) pour leur présenter cette nouvelle méthode de quali­fi­ca­tion pour les Jeux, quand Kosmos nous a dit : « Ok, tout est parfait mais nous préfé­rons nos dates. » Les trois dates étaient : la semaine après la finale de la Coupe Davis, la semaine de la finale de la Coupe Davis ou la semaine de Noël. Ils paient, ils peuvent proposer ce qu’ils veulent mais sans les meilleurs joueurs, la compé­ti­tion n’a aucun sens. »

« Nous avons parlé au chef de l’ATP pour lui demander de trouver un sponsor. Nous étions sûrs que les joueurs seraient ravis de participer à un tel événement mais à une autre date. »

Les dates évoquées par Piqué et Kosmos n’ont pas plu aux joueurs. « Kosmos a parlé aux joueurs mais peu importe l’argent, les joueurs ne voulaient pas jouer à ces dates, a souligné l’Ukrainien. C’était trop tard dans l’année et cela allait détruire l’intersaison. Le conseil des joueurs a annoncé la déci­sion à Kosmos en suggé­rant de trouver une meilleure date. On pouvait faire une place pour l’événement mais pas en fin d’année. Kosmos ne voulait pas. » L’ancien 33e mondial pour­suit : « Un jour, un des membres du Board de l’ATP (une personne qui n’y est plus) a commencé à nous contre­dire mais on a réalisé que ce membre était inté­ressé par le projet parce qu’il en profi­tait. Gilles Simon et moi n’avons pas donné de crédit, nous ne compre­nions pas comment il était possible de promou­voir quelque chose qui était voué à l’échec. Nous avons décliné l’offre de Kosmos mais pas l’idée. Nous avons parlé au chef de l’ATP pour lui demander de trouver un sponsor. Nous étions sûrs que les joueurs seraient ravis de parti­ciper à un tel événe­ment mais à une autre date. »

Instagram
Twitter