Accueil ATP ATP - Cup Stakhovsky : "Piqué m’a dit qu’il savait comment la FIFA fonctionnait et...

Stakhovsky : « Piqué m’a dit qu’il savait comment la FIFA fonctionnait et qu’il aurait les votes en sa faveur » (2/2)

-

Suite de l’entretien accordé à Ukrainian Tennis par Sergiy Stakhovsky qui revient sur la mise en place de l’ATP Cup. Le joueur ukrainien explique comment le choix de l’Australie s’est imposé comme une évidence : « Nous avons parlé avec le tournoi de Doha de Karim Alami mais ils n’étaient pas intéressés. Nous avons également discuté avec Larry Alison, d’Indian Wells, mais il voulait nous amener en Californie en janvier ce qui n’était pas possible. L’Australie offrait moins d’argent mais elle avait les meilleures dates. L’Australie proposait également une répartition 50-50. En plus, il y a 750 points à prendre. C’est un grand événement, le circuit a besoin de tournois par équipes. Oui, la Coupe Davis est géniale, elle est émotionnelle, mais son format ne pouvait pas survivre. »

L’ancien joueur de Fabrice Santoro explique également comment le défenseur du FC Barcelone a travaillé en coulisses pour que sa réforme soit accepté lors de l’assemblée générale de l’ITF : « Nous avons discuté avec l’ITF pour améliorer le format de la Coupe Davis en proposant de garder le vainqueur tous les deux ans. Le comité de la Coupe Davis était contre en expliquant que leurs sponsors n’approuveront pas. Quand Kosmos a approché l’ITF, le président de l’ITF a publié un communiqué pour annoncer les changements sans en parler au comité ni aux sponsors que sont Rolex, BNP Paribas, Adecco. Au départ, j’étais sûr que le projet ne passerait pas à l’assemblée générale de l’ITF, que ce changement était trop radical. J’ai discuté avec Gerard Piqué qui voulait qu’on abandonne le projet de l’ATP Cup pour le rejoindre dans un seul tournoi. Il m’a dit qu’il savait comment la FIFA fonctionnait et qu’il aurait les votes en sa faveur. Je ne sais pas ou je ne veux pas savoir ce qu’il voulait dire mais son projet a été adopté. »

Instagram
Twitter