AccueilATPATP – DohaFederer, le retour du roi

Federer, le retour du roi

-

Ça y est, le roi est de retour. Après plus de 13 mois d’at­tente, Roger Federer a dominé Daniel Evans pour son retour à la compé­ti­tion, dans un match tendu. Malgré quelques préci­sion inha­bi­tuelles, notam­ment en revers, le Suisse a pu compter sur un service effi­cace pour renverser le Britannique, 7–6 (8), 3–6, 7–5.

Le Maestro est parfai­te­ment entré dans la partie, notam­ment sur ses mises en jeu. Avec plus de 90% de réus­site derrière son 1er service et seule­ment 2 points perdus sur ses 4 premiers jeux de service, il doit malgré tout sauver une balle de break à 4–4. La première du match, tant Evans se montre égale­ment domi­na­teur sur son propre service. Car si le Suisse est en jambes et se montre entre­pre­nant derrière son service, il éprouve de plus grandes diffi­cultés au retour ou quand l’échange se prolonge, avec un revers encore en rodage.

Les deux joueurs se dirigent donc logi­que­ment vers le tie‐break où, malgré un bon départ, Federer subit le retour en force du Britannique avec 4 points perdus à la suite. Mais celui‐ci finit néan­moins par craquer devant la régu­la­rité au service du Maestro, qui s’im­pose sur un superbe passing de revers, 7–6 (8).

Les deux joueurs reviennent avec les mêmes inten­tions dans cette deuxième manche… à une excep­tion près : le service du Bâlois. Celui‐ci subit une vraie baisse de régime sur ses jeux de service et offre plusieurs possi­bi­lités de break à son adver­saire. Lequel saute sur l’oc­ca­sion dès le 4ème jeu. Dans un deuxième set plus haché, les joueurs semblent plus friables, notam­ment sur leurs mises en jeu. Mais Evans reste le plus solide et conclut tran­quille­ment 6–3.

Sans son service, Federer change d’ap­proche et serre le jeu en début de troi­sième manche, en se montrant plus agressif. S’il n’est toujours pas domi­na­teur sur sa mise en jeu, il parvient à davan­tage embêter le Britannique sur son service. Insuffisant toute­fois pour réussir son premier break, tandis qu’il efface deux nouvelles occa­sions contre lui avec la manière. Et arrache enfin le service adverse au meilleure moment possible, sur un revers gagnant, pour voler jusqu’en quarts‐de‐finale. Score finale : 7–6 (8), 3–6, 7–5.

Au prochain tour, il affron­tera le Géorgien Nikoloz Basilashvili (42e) pour une place dans le dernier carré.

Instagram
Twitter