Accueil ATP ATP – Dubai Les regrets de Monfils

Les regrets de Monfils

-

Jamais dans sa car­rière Gaël Monfils n’avait été si proche de domi­ner Novak Djokovic. Après avoir raté trois balles de match dans le jeu déci­sif du deuxième set, le Parisien s’est écrou­lé phy­si­que­ment et s’incline fina­le­ment 2–6, 7–6(8), 6–1 face au Serbe qui affron­te­ra Stefanos Tsitsipas en finale.

Trois. Comme le nombre de balles de match que Gaël Monfils s’est pro­cu­ré face à Novak Djokovic. Trois oppor­tu­ni­tés dans le jeu déci­sif du deuxième set où il menait 6–3. Sur les deux pre­mières sur son ser­vice, le Parisien a été atten­tiste et il l’a payé aus­si­tôt avant de cra­quer, sur une double faute, lors de la hui­tième balle de set du Serbe. Un moment où le numé­ro 1 fran­çais a été per­tur­bé par un spec­ta­teur dans les gra­dins. Mais avant d’ar­ri­ver au tie‐break, le Tricolore avait le break en poche en menant 3–1. Mais petit à petit, il a connu un petit coup de mou phy­sique. Rageant tant il domi­nait les débats et le numé­ro 1 mondial.

Mais le Djoker a encore fait admi­rer son incroyable force men­tale. Proche de la rup­ture, il a su trou­ver un second souffle pour faire cra­quer Gaël Monfils. Il a su aus­si se mon­trer plus propre qu’en début de match (17 fautes directes au pre­mier contre 12 sur les deux der­niers). Il s’im­pose 2–6, 7–6(8), 6–1 et affron­te­ra Stefanos Tsitsipas pour un cin­quième titre à Dubai. Il reste sur­tout invain­cu en 2020 avec ce 17e suc­cès, le 17e aus­si sur Gaël Monfils.

Instagram
Twitter