AccueilATPATP - FinalsAuger-Aliassime vient à bout d'un Nadal totalement perdu

Auger‐Aliassime vient à bout d’un Nadal tota­le­ment perdu

-

Mais qu’arrive‐t‐il à Rafael Nadal ?

Battu pour la deuxième fois d’af­filée sur le Masters de Turin, ce mardi par Félix Auger‐Aliassime, après s’être déjà incliné face à Taylor Fritz dimanche, l’Espagnol, quasi­ment déjà éliminé d’un groupe pour­tant consi­déré comme abor­dable, a affiché un niveau de jeu bien en dessous de ses capacités. 

Malgré un bon début de match où il s’est montré agressif et déter­miné en se procu­rant deux balles de break d’en­trée, puis deux nouvelles lors du septième jeu, Rafa a, sur le jeu suivant, tota­le­ment perdu le fil en concé­dant sa mise en jeu alors qu’il menait 40–0…

Le Québécois, pour­tant loin d’être impé­rial, s’est surtout contenté de bien négo­cier ses jeux de service et notam­ment sa première balle derrière laquelle il n’a perdu que neuf petits points.

Breaké dès le troi­sième jeu de la deuxième manche malgré le soutien et les conseils de Carlos Moya, son entraî­neur, Nadal n’a pas pu cacher sa grande frus­tra­tion voire sa colère lors­qu’il a par exemple sèche­ment recadré un spec­ta­teur appa­rem­ment bruyant situé derrière lui. De plus, et c’est le plus inquié­tant, sa confiance semble s’être tota­le­ment envolée sur cette fin de saison alors qu’il affi­chait encore un niveau de jeu plus que correct lors de l’US Open malgré une défaite face au futur fina­liste, Frances Tiafoe, en huitièmes de finale. 

Rafael Nadal s’in­cline donc, 3–6, 4–6, après 2h de jeu face à un Félix Auger‐Aliassime sans doute revan­chard après sa défaite cruelle en cinq manches lors du dernier Roland‐Garros.

Dépassé par les condi­tions de jeu extrê­me­ment rapides dans le Piémont et perturbé par un manque de rythme évident, si l’on ajoute à cela la nais­sance de son fils il y a quelques semaines, l’homme aux 22 tour­nois du Grand Chelem tentera cepen­dant de ne pas repartir d’Italie fanny en décro­chant un premier succès sur ces finales ATP face à Casper Ruud ce jeudi.

Du côté de FAA, consi­déré comme le favori du groupe après sa magni­fique série autom­nale, une réac­tion était obli­ga­toire après sa contre‐performance face au Norvégien. Son duel face à Taylor Fritz ce jeudi promet des étin­celles de coups gagnants.