AccueilATPATP – FinalsDavydenko : treize, impaire et passe

Davydenko : treize, impaire et passe

-

Pour la première fois en treize rencontres, Nikolay Davydenko a battu Roger Federer, 6–2, 4–6, 7–5. Le Russe se qualifie donc pour la finale du Masters, pour la deuxième année consé­cu­tive. Il y retrou­vera le vain­queur du match que dispu­te­ront ce soir Robin Soderling et Juan Martin Del Potro.

Tout a une fin. Et la série de Roger Federer contre Nikolay Davydenko s’est arrêtée à douze succès de rang. Le Russe a mis un terme à l’hé­gé­monie sur Suisse lors de la première demi‐finale du Masters de Londres. S’il ne s’est pas présenté perdant en arri­vant sur le court, le numéro 7 mondial avait été dubi­tatif en confé­rence hier, après sa victoire sur Robin Soderling. « Les 12 dernières fois où je suis arrivé sur le court pensant que je pouvais gagner (sourires). C’est ce que je ne comprends pas. Il y a peut‐être quelque chose de diffé­rent entre moi et Federer. Maintenant, nous sommes plus vieux. Peut‐être que je commence à mieux jouer et Federer un peu moins bien. » Surtout, Davydenko a apporté à son jeu quelques touches qui ont troublé l’as­su­rance de Federer.

Si le service du numéro 1 mondial a bégayé au premier set, 40% de premières balles, ‘Koyla’ ne s’est pas laissé embar­quer dans des échanges trop long où Federer aurait pu le dérouter. Il a préféré partir très vite le long de la ligne, trou­blant le leader du tennis mondial, en le prenant à contre‐pied, et en venant conclure quelques points au filet à contre­temps. Sa couver­ture de terrain, collée à la ligne de fond de court, lui a amené quan­tité de points, quand l’Helvète s’est retrouvé un peu sans solu­tions, coupable de 17 fautes en coup droit, pour 32 au final.

Porté par un public protec­teur, Federer a trouvé par la suite une première balle plus consis­tante, et a poussé son adver­saire à la faute, en arron­dis­sant ses trajec­toires, et en le faisant jouer davan­tage. En revanche son jeu au filet n’a pas été tout à fait au rendez‐vous. Il n’y a glané que 11 points sur 19 montées. Les volées ont été rendues déli­cates par un Davydenko rapide et précis en passing‐shots.

Très présent depuis la tournée asia­tique, le Russe vient de battre les numéros 1, 2 et 9 mondiaux en trois matchs, pour se retrouver en finale d’un des plus grands évène­ments tennis­tiques de la saison. Le titre est désor­mais plus que jamais à sa portée.

De votre envoyé spécial à Londres

Instagram
Twitter