Accueil ATP ATP – Finals Federer est dos au mur

Federer est dos au mur

-

Battu par Dominic Thiem dès son pre­mier match, Roger Federer est dos au mur et n’a pas vrai­ment le droit à l’erreur face à Matteo Berrettini. Présentation.

« Je n’ai plus le droit de perdre, ça me va. » Après sa défaite inau­gu­rale face à Dominic Thiem, Roger Federer a par­fai­te­ment résu­mé sa situa­tion dans ce Masters. Pour son deuxième match dans le tour­noi des maîtres, le Suisse affronte Matteo Berrettini et il ne doit pas se rater, même si mathé­ma­ti­que­ment une défaite face à l’Italien ne le condam­ne­rait pas pour une qua­li­fi­ca­tion dans le der­nier car­ré. S’il s’incline en trois sets et que Dominic Thiem bat Novak Djokovic dans la soi­rée, le Bâlois pour­rait se qua­li­fier pour les demi‐finales en cas de vic­toire sur le Serbe.

2008, la seule élimination en poules de Federer

L’actuel numé­ro 3 mon­dial a bien envie de s’éviter un tel scé­na­rio tant il est sou­mis à de nom­breuses condi­tions. Autant dire que son duel face au Transalpin s’annonce déci­sif pour sa sur­vie dans une épreuve qu’il adore. Et pour se don­ner une chance sup­plé­men­taire, le sex­tuple vain­queur du Masters a tout inté­rêt à battre le novice Matteo Berrettini en deux sets. Roger Federer peut s’ap­puyer sur le seul affron­te­ment face à l’Italien où il l’a­vait étrillé en hui­tième de finale de Wimbledon (6–1, 6–2, 6–2). Sur ses 16 pré­cé­dentes par­ti­ci­pa­tions au Masters, Roger Federer n’a connu qu’une seule éli­mi­na­tion lors des poules. C’était en 2008 à Shanghai. 

Instagram
Twitter