Accueil ATP ATP - Finals Le Masters coûte que coûte, l'ATP perd un peu la tête

Le Masters coûte que coûte, l’ATP perd un peu la tête

-

Quand le Covid-19 avait mis le feu et que l’ATP ne savait plus où donner de la tête, le Masters de Londres était devenu un sujet central puisqu’il s’agit de la première source de revenus pour payer notamment les salaires des employés de l’ATP. Mieux, c’est cette épreuve qui sonne la fin de la saison.

A un moment, il a donc été évoqué qu’il pourrait être délocalisé à Turin, ou replacé à une date plus proche de la fin de l’année car l’O2 Arena avait plus de disponibilités suite à certaines annulations de concerts.

On imaginait donc une saison 2020 beaucoup plus longue où des tournois pourraient alors se faufiler dans ce nouveau calendrier. Il semble bien que toutes ces hypothèses soient allées directement à la poubelle et que rien ne va changer.

Restent plusieurs questions majeures. Quelle sera la légitimité de son plateau si la saison est tronquée ou ne dure que quelques mois ? Quelle sera la réaction de certains organisateurs qui étaient prêts à revoir leur copie, leurs dates pour limiter la casse ?

Instagram
Twitter