AccueilATPATP - FinalsLe patron, c'est Djokovic !

Le patron, c’est Djokovic !

-

Comme face à Roger Federer mardi, Novak Djokovic a souf­fert face à Juan Martin Del Potro. Mais comme contre le Suisse, le numéro 2 mondial a su élever son niveau de jeu dans la manche déci­sive pour fina­le­ment dompter l’Argentin, 6–3 3–6 6–3 en 1h54. Une victoire impor­tante qui le propulse direc­te­ment en demi‐finales du Masters. Une bonne chose de faite !

On s’at­ten­dait à un gros combat de fond de court. On n’a pas été déçu. Quand Novak Djokovic et Juan Martin Del Potro s’af­frontent, la bataille se passe les quatre pieds sur la ligne de fond. Les diago­nales de revers sont mons­trueuses et celles de coup droit tout aussi crous­tillantes. Si ce tennis est parfois un peu trop stéréo­typé, on ne peut s’empêcher d’ad­mirer la régu­la­rité et surtout la qualité de frappe de ces deux hommes.

A ce jeu là, les débats sont forcé­ment équi­li­brés. Les deux joueurs se neutra­lisent du fond, et c’est souvent au plus offensif que revient la première oppor­tu­nité. C’est ainsi que Novak Djokovic réalise le premier le break en milieu de premier set. Un avan­tage capital qui lui permet de prendre le contrôle du match. Mais comme face à Roger Federer mardi, le Serbe connaît un passage à vide dans le second acte. Del Potro, qui n’en deman­dait pas tant, saisir évidem­ment l’oc­ca­sion pour recoller (6–3). La dernière manche tient toutes ses promesses, les échanges gagnant encore en inten­sité. C’est fina­le­ment dans la tête que ce duel se joue. Sans doute un peu nerveux, Juan Martin Del Potro passe complè­te­ment à côté de son jeu de service à 3–2. Le Serbe fait le break, se détache 5–2 et ne lâche plus sa proie (6–3).

Encore une fois, menta­le­ment, Novak Djokovic a prouvé à quel point il était solide. Même s’il peut être incons­tant dans son tennis, le numéro 2 mondial ne se relâche jamais dans la tête, encore moins dans les sets déci­sifs. Comme contre Federer avant‐hier, c’est sans doute ce qui a fait une partie de la diffé­rence ce soir face à Del Potro. 

Désormais qualifié pour les demi‐finales, Novak Djokovic affron­tera « pour le fun » Richard Gasquet samedi. Un match où le Serbe pour­rait ne pas trop forcer en fonc­tion des diffé­rents résul­tats des derniers matchs des groupes A et B. 

RAFA, MON AMOUR
Le livre « Rafa, mon amour » est main­te­nant dispo­nible

112 pages pour décou­vrir l’uni­vers de Rafael Nadal, son mythe, sa légende et des témoi­gnages exclu­sifs à décou­vrir très vite dans cet ouvrage réalisé par la rédac­tion de Welovetennis. N’attendez plus !