AccueilATPATP - FinalsMurray encore et toujours

Murray encore et toujours

-

Le nouveau numéro 1 mondial ne s’est pas ménagé. Il a livré un sacré combat face à un Nishikori visi­ble­ment en pleine forme. Au final, l’Ecossais parvient à s’en sortir en trois sets : (6–7 (9), 6–4, 6–4). il est toujours invaincu depuis l’US Open..

Quelle bataille ! Andy Murray et Kei Nishikori n’ont pas déçu les spec­ta­teurs de l’O2 Arena. Le premier set a été un duel acharné qui a duré 1h25 ! Le Japonais s’est procuré plus d’occasions (trois balles de break) mais le Britannique a été tout proche de le surprendre lorsqu’à 6–5 il obte­nait une balle de set mais il commet­tait une faute en coup droit assez gros­sière alors que le court était ouvert. Le tie‐break était complè­te­ment fou et durait près de 18 minutes. Sur sa cinquième oppor­tu­nité, le protégé de Michael Chang faisait enfin plier le numéro un mondial qui dévis­sait encore son coup droit.

Un tie‐break de 18 minutes !

Fatigué de ces dernières semaines intenses, Andy Murray semblait moins serein et perdait un peu de sa luci­dité légen­daire. Mais il refu­sait de lâcher, de céder. Mais malgré un bon départ avec un break réalisé dès le premier jeu du deuxième set, Murray se faisait rejoindre à 4–4. Nishikori n’en profi­tait pas puis­qu’il cèdait dans la foulée sa mise en jeu. Après un nouveau jeu mara­thon où il écar­tait deux balles de 5–5, Murray égali­sait à un set partout. Le match était relancé. D’autant que son adver­saire accu­sait le coup et lâchait encore rapi­de­ment sa mise en jeu à 1 partout. Andy avait donc les cartes en main. Mieux après avoir écarté deux balles de break sur sa remise en jeu, il se permet­tait de breaker à nouveau le Japonais. Mais Kei faisait de la résis­tance et parve­nait à recoller à 5–3, puis 5–4. La tension était alors à son maximum mais Andy, toujours aussi solide menta­le­ment, pliait enfin la rencontre et pouvait enfin lever les bras en signe de victoire. Avec ce duel épique, on peut dire que le Masters a enfin débuté.