AccueilATPATP - FinalsNadal lamine Ferrer

Nadal lamine Ferrer

-

Aujourd’hui, Rafael Nadal et David Ferrer dispu­taient leur premier match du Masters de Londres. Quelques jours après la victoire de Ferrer sur Rafa à Bercy, on s’at­ten­dait à une grosse rencontre. Le rendu est en dessous de nos attentes. Nadal s’im­pose 6362.

Quel match catas­tro­phique de Ferrer ! L’Espagnol nous a livré un tennis d’une terrible pauvreté. Tellement inha­bi­tuel de sa part. A l’en­trée du premier set, les deux hommes paraissent en réglage, chacun prend le service de l’autre. On attend un match serré. Que nenni, David Ferrer est à coté de la plaque. L’Espagnol semble épuisé et commet erreur sur erreur. A 2–2, il concède son service sur un jeu blanc après avoir aligné trois fautes gros­sières en coup droit. L’occasion est trop belle pour Rafa qui n’a pas à forcer son talent. Le Majorquin vire tran­quille­ment en tête et s’im­pose 63 dans la première manche. Trop de déchets dans le tennis de Ferrer qui compte alors pas moins de 19 fautes directes. On entend quelques « Vamos David » dans le public, mais rien n’y fait. le numéro trois mondial pour­suit sa mauvaise lancée dans le deuxième set. A 1–0 pour Nadal, il se fait breaker d’en­trée après avoir commis une nouvelle faute en coup droit. Il cède son service puis s’oc­troie deux balles débreaks dans la foulée… qu’il vendange par un bois terri­fiant et un revers catas­tro­phique. 43% de points gagnés derrière son enga­ge­ment, 37% de points en retour : une pres­ta­tion bien trop faible… Un ultime sursaut d’or­gueil avant qu’il ne s’in­cline 6362 sur un mauvais coup droit qui s’écrase dans le filet. Un dernier point à l’image de son match. Les traits tirés pendant toute la durée de la rencontre, Ferrer était sur les rotules. Tout juste sorti de sa finale perdue à Bercy, il a pratiqué un tennis aux anti­podes de celui de la semaine dernière. Avec une telle fatigue, vaincre Nadal aurait tenu de l’ex­ploit. En face, le Majorquin pratique un tennis solide sans être excep­tionnel. Si son adver­saire avait été à son niveau habi­tuel, il est clair que le match aurait été beau­coup plus indécis. Loin des attentes, la rencontre n’a pas été du niveau d’un Masters final.

Demain, David Ferrer affron­tera Tomas Berdych qui s’est lui aussi incliné lors de son premier match face à Stanislas Wawrinka. De quoi s’in­quiéter pour l’Espagnol qui n’aura pas vrai­ment le temps de récu­pérer. L’état physique de David Ferrer devrait jouer en faveur de ses adver­saires… Notamment de Wawrinka qui semble avoir une belle carte à jouer dans ce groupe A. De son coté, Rafael Nadal commence serei­ne­ment son tournoi. Mais, si aujourd’hui il est parvenu à signer quelques coups d’éclats, il n’a pas non plus été impres­sion­nant. S’il veut décro­cher le titre, le numéro un mondial devra monter d’un ton. Il vire pour l’ins­tant en tête du clas­se­ment, suivi du Suisse et de Tomas Berdych. David Ferrer ferme la marche. Les dés sont‐ils déjà jetés dans ce groupe ?