Accueil ATP ATP - Finals Tsitsipas en challenger

Tsitsipas en challenger

-

Vainqueur du Masters Next Gen il y a un an à Milan, Stefanos Tsitsipas va découvrir le Masters après une saison où il s’est affirmé comme un futur grand. Mais il sera presque condamné à un exploit pour voir le dernier carré.

Lors de l’intersaison, Stefanos Tsitsipas avait annoncé clairement ses objectifs. L’un d’entre eux était de faire une demi-finale de Grand Chelem. Le natif d’Athènes, alors âgé de 20 ans, n’a pas perdu de temps puisqu’il y parvenait dès l’Open d’Australie avec un succès mémorable face à Roger Federer, son idole, en huitième de finale. Le nouveau dieu grec a ensuite confirmé avec deux titres (Marseille et Estoril) et trois autres finales (Pékin, Madrid et Dubaï). Mais après son huitième de finale exceptionnel face à Stan Wawrinka à Roland-Garros, le joueur de la Mouratoglou Academy a ensuite calé avec deux sorties dès le premier tour à Wimbledon et l’US Open. « Le tournant, c’est New York. Cette défaite a été probablement la meilleure chose qui me soit arrivée car cela m’a permis de découvrir beaucoup de choses, a expliqué l’intéressé à l’ATP 500 de Bâle. Je suis resté six ou sept jours de plus à New York et c’était incroyable. C’était important pour moi d’y rester, de réfléchir à ce dont j’avais vraiment besoin dans ma vie. »

Des retrouvailles explosives avec Medvedev

Depuis, le sixième mondial a retrouvé des couleurs avec une finale à Pékin et une demie à Shanghai où il s’est incliné face à Daniil Medvedev. Les deux hommes ne s’apprécient guère et leur rivalité a pris une nouvelle dimension, quand après cette élimination, Tsitsipas a critiqué le jeu du Russe : « Daniil a mieux joué que moi dans les moments importants du match. Jouer contre lui est très ennuyeux, trop ennuyeux car c’est la même chose encore et encore. » Esthète du jeu et très philosophique, Stefanos Tsitsipas ne s’est pas fait un ami. Le hasard a fait qu’ils se retrouveront dans les poules de leur premier Masters et il devra mettre fin à la malédiction qui le frappe face au Moscovite (cinq défaites en cinq rencontres). Demi-finaliste à Bâle puis quart de finaliste à Bercy, Stefanos Tsitsipas sera un véritable challenger. Mais à l’instar d’Alexander Zverev, son parcours pourrait dépendre de la présence ou non de Rafael Nadal…

Groupe Andre Agassi : Rafael Nadal, Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas, Alexander Zverev.

Bilan des H2H :
Stefanos Tsitsipas – Rafael Nadal : 4-1 (aucune confrontation en dur indoor)
Stefanos Tsitsipas – Daniil Medvedev : 0-5 (0-1 en dur indoor)
Stefanos Tsitsipas – Alexander Zverev : 3-1 (aucune confrontation en dur indoor)

Prono : une victoire.

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook