AccueilATPATP - FinalsWawrinka en héros !

Wawrinka en héros !

-

Lors de son dernier match de poules, Stanislas Wawrinka l’emporte sur David Ferrer en trois sets, 6/7(3) 6461. Le Suisse s’est sorti d’une situa­tion très déli­cate, mais se rapproche des demi‐finales.

Bravo Stan ! Avec un tel scénario, il fallait bien un mental d’acier pour vaincre. Le premier set démarre dans les meilleures condi­tions pour Stanislas Wawrinka, très offensif et excellent sur son service. A 3–2, il parvient à prendre le service de David Ferrer et se place en pôle posi­tion, 5–2. S’ensuit un retour­ne­ment de situa­tion incroyable qui voit l’Espagnol débreaker à 5–3 et embar­quer le Suisse au tie break. Au finish, Ferrer l’emporte à l’ar­ra­chée 7/6(3). Beaucoup d’er­reurs pour le Suisse avec pas moins de 30 fautes directes. D’entrée de deuxième set, Wawrinka est sous pres­sion, obligé de sauver des balles de break. Mais, derrière, il réagit parfai­te­ment en prenant le service de son adver­saire. Il reste en pôle posi­tion et conclut la manche 64. Le dernier set n’est alors qu’une forma­lité pour le Lausannois qui breake d’en­trée et ne laisse aucune chance à Ferrer. Au final, victoire du Suisse qui achève son adver­saire sur un splen­dide retour de revers, 6/7(3) 6461 !

Stanislas Wawrinka a vrai­ment réalisé un match impres­sion­nant. Certes, le Suisse a fait plusieurs gros­sières erreurs, au nombre de 30 dans le premier set, mais il a égale­ment montrée une magni­fique déter­mi­na­tion. Après le scénario catas­tro­phique du premier set, il refuse de craquer, de se frus­trer, et reste concentré sur son match. Qui n’au­rait pas baissé les bras dans une telle situa­tion ? Face à lui, Ferrer est une vraie pile. Entre les « vamos » et le cassage de raquette, l’Espagnol a été très instable menta­le­ment. Stan, de son coté, a la hargne, il s’en­cou­rage, encore et encore. Les erreurs oubliées, Wawrinka a du mérite, cette victoire, on ne peut pas la lui voler. 

Le Vaudois est plus près que jamais des demi‐finales. Avec deux victoires en trois rencontres, la quali­fi­ca­tion du Lausannois dépend du résultat du match entre Nadal et Berdych. En effet, Wawrinka n’a plus qu’à espérer une victoire du Majorquin pour valider son ticket. Mais, atten­tion, si le Tchèque venait à s’im­poser, ce serait la fin pour Stan ! Quoique qu’il arrive, le numéro huit mondial n’aura pas à rougir de sa perfor­mance de la semaine. En battant des joueurs comme Berdych et Ferrer, il a prouvé qu’il avait le niveau d’un grand. L’homme de l’ombre de Federer continue d’avancer vers la lumière.