Accueil ATP ATP - Gstaad Ramos-Vinolas, symbole de résilience

Ramos-Vinolas, symbole de résilience

-

Retomber pour mieux se relever. Sorti du Top 100 en juin dernier (101e), Albert Ramos-Vinolas était loin des standings et du niveau de jeu qui l’avaient propulsé en quart de finale de Roland-Garros 2016 et en finale de Monte-Carlo 2017. Des résultats probants qui avaient fait du Catalan une référence sur terre battue. Le joueur de 31 ans avait touché le fond lors du Mouratoglou Open (Challenger) en s’inclinant d’entrée contre l’Américaine Thai-Son Kwiatkowski, modeste 268e mondial à l’époque. Cette défaite aurait pu l’enfoncer encore plus, mais le Barcelonais d’origine s’en est servi pour se relever. Petit à petit, les résultats sont revenus avec une demi-finale au Challenger de Perouse puis une à l’ATP 250 de Bastad. Le joueur ibérique a été récompensé de ses efforts en remportant son deuxième titre ATP grâce à son succès à Gstaad. « J’attendais ce moment depuis tellement longtemps, a confié l’Espagnol au site de l’ATP. J’ai le sentiment d’avoir fait un bon tournoi. Mon niveau de jeu est à nouveau très élevé. Je n’oublierai jamais cette semaine. » Avec ce trophée, il gagne 16 places et se retrouve 69e mondial. Comme quoi, il ne faut jamais rien lâcher.

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook