AccueilATPATP – Halle« Je joue comme un mongole », le calvaire de Gilles Simon continue

« Je joue comme un mongole », le calvaire de Gilles Simon continue

-

Les temps sont très, très durs pour Gilles Simon. Présent sur le gazon de Halle cette semaine, le Niçois a été sorti d’en­trée par le Géorgien Nikoloz Basilashvili (30e), malgré une belle résis­tance dans les deuxièmes et troi­sièmes sets : 1–6, 6–3, 4–6, après 2h de jeu. 

Comme à son habi­tude, Simon s’est beau­coup exprimé sur le court ce mardi après‐midi où il a notam­ment récolté deux aver­tis­se­ments. Gêné, notam­ment au service, par un soleil trop brillant et meurtri de ne pas pouvoir jouer trois coups de raquette conve­nables, Gilles a eu quelques mots doux : « La chatte qu’il a à faire un bois sur la ligne », ou encore : « Je n’ar­rive pas à faire trois points de suite en touchant la balle correc­te­ment. Je joue comme un mongole »

En 2021, « Gilou » affiche un piètre bilan de 2 victoires pour 11 défaites. « Sauvé » par le clas­se­ment gelé encore en cours, l’ac­tuel 71e joueur mondial n’a jamais été aussi proche d’une poten­tielle fin de carrière. On se rappelle d’ailleurs qu’il s’était accordé une pause presque vitale entre le tournoi de Montpellier et le début de la saison de terre battue afin de recharger les batteries. 

Cependant, et malgré ses 36 ans, on espère voir un Gilles Simon en forme et avec la banane lors du prochain Wimbledon qui démarre le 28 juin prochain.

Instagram
Twitter