AccueilATPATP - HambourgMelzer, le titre lui tend les bras

Melzer, le titre lui tend les bras

-

Intraitable cette semaine à Hambourg, où il n’a pas lâché le moindre set, Jurgen Melzer semble le mieux armé pour remporter le titre à Hambourg. Mais atten­tion à Andrey Golubev qui n’a lui non plus pas perdu la moindre manche et n’aura rien à perdre.

Quelle saison incroyable pour Jurgen Melzer ! Après avoir atteint pour la première fois de sa carrière les demies en Grand Chelem, l’Autrichien s’est installé dans le top 20 et a égale­ment remporté Wimbledon en doubles tout en étant loin de démé­riter en simples. A l’instar de Fernando Verdasco à Barcelone, Melzer pour­rait s’of­frir à Hambourg son premier ATP 500.

Contrairement à Davydenko, toujours en manque de rythme depuis son retour de bles­sure, ou à Almagro et Montanes qui ont subi le contre­coup de leurs succès à Bastad et Stuttgart, Melzer fait partie avec dans une moindre mesure Bellucci et Ferrero des rares têtes de série à avoir tenu leur rang sur la terre battue alle­mande. Facile face à Schwank, solide contre Chardy puis brillant face à Starace, Jurgen Melzer n’a pas loupé le coche contre Andreas Seppi face auquel il a fait preuve d’un grand oppor­tu­nisme et de beau­coup de sang‐froid. Il pour­rait passer quator­zième à l’ATP et dépasser Mikhail Youzhny en cas de succès dimanche.

67 places séparent l’Autrichien de son ultime adver­saire, l’éton­nant Andrey Golubev, qui n’a lui non plus pas lâché le moindre set, écar­tant sur son passage Zverev, Granollers, Istomin et surtout Davydenko, contre lequel il a enre­gistré sa première victoire sur un top 10. Pour finir, le Kazakh a dominé Florian Mayer avec beau­coup de brio, refai­sant un break de retard dans un premier set enlevé au tie‐break, avant de profiter de la fatigue de Mayer. Golubev n’a encore jamais remporté de titre ATP, échouant une fois en finale à Saint‐Pétersbourg. Il est sûr d’in­té­grer pour la première fois de sa carrière le top 50 qu’il gagne ou perde, et pour­rait passer numéro 35. Il est sûr que Golubev ne fera aucun complexe pour son premier match contre Melzer. Le titre semble promis à l’Autrichien, mais il devra se méfier du gros coup droit de Golubev qui ne fera sûre­ment pas dans la demi‐mesure en ce jour de gloire pour lui.